La franchise de jeux vidéo Grand Theft Auto (GTA) est l’une des plus vendues de tous les temps. Elle s’est écoulée à près de 375 millions d’exemplaires depuis sa naissance en 1997. Le studio à son origine, Rockstar Games, a fait l’objet de nombreuses plaintes de la part de ses employés, dénonçant en 2018 des conditions de travail difficiles. Parmi elles, une pratique abusive du « crunch », poussant les équipes à ne pas compter leurs heures pour respecter les délais. Bloomberg a pu s’entretenir avec une vingtaine d’actuels ou anciens employés qui reviennent sur leur expérience au sein du studio. Celui-ci aurait entamé des changements dans son fonctionnement pour améliorer sa culture interne.

Rockstar a revu les horaires de travail de ses employés

En octobre 2018, peu de temps après la sortie Red Dead Redemption 2, un des fondateurs de Rockstar Games, Dan Houser, déclarait que certains employés avaient travaillé plus de 100 heures par semaine lors des derniers jours de développement. L’homme, qui a quitté l’entreprise en 2019, était rapidement revenu sur ses propos qui avaient suscité la controverse. Cet événement a déclenché une libération de la parole chez une centaine d’employés, qui se sont alors exprimés sur leurs conditions de travail difficiles.

Des semaines de sept jours, une cadence de travail assimilée à « une marche de la mort » par certains employés et des journées de 14 heures, même durant les week-ends, ont longtemps fait partie de la culture d'entreprise sur laquelle Rockstar a bâti son succès. C’est probablement ces pratiques qui ont permis à Grand Theft Auto 5 de devenir le deuxième jeu le plus vendu de tous les temps, avec 165 millions d’unités écoulées, au détriment de la santé mentale et de la vie personnelle des développeurs.

Selon des personnes proches de l’entreprise, interrogées par Bloomberg, Rockstar a depuis quelques années pris la décision de revoir son mode de fonctionnement pour améliorer les conditions de travail. Le studio compte notamment se reposer sur le succès commercial de GTA 5 pour financer sa restructuration, mais surtout pour permettre aux équipes de prendre plus de temps sur le développement des futurs projets, dont Grand Theft Auto 6.

Parmi les changements internes, la société a revu les horaires de travail de manière à ne plus avoir recours à la pratique du « crunch ». Les contractuels vont être employés à temps plein et plusieurs responsables, considérés comme abusifs, ont été licenciés. Des nouveaux avantages en matière de santé mentale et de congés ont été mis en place. Les employés pourront également prendre du temps libre pour chaque heure supplémentaire travaillée.

L'entreprise veut devenir plus inclusive

Rockstar a longtemps été considérée comme une entreprise entretenant une culture « frat boy » très forte, un phénomène répandu dans les studios de jeux vidéo comme chez Activision Blizzard. Il s’agit d’un environnement très masculin avec de la consommation d’alcool, des bagarres et du sexisme sur le lieu de travail.

La différence de salaire entre les genres pour les mêmes postes est aussi importante, mais depuis 2018 celle-ci est passée de 34,4 % à 13,8 % en 2021 selon GamesIndustry. Jennifer Kolbe, nommée vice-présidente de Rockstar en avril 2022, a expliqué qu’il y a eu une augmentation de 14 % du nombre de femmes dans les effectifs de l’entreprise depuis l’année dernière. Elles restent toutefois sous-représentées, pour 10,2 %, parmi les postes les mieux payés.

Cette volonté d’être plus inclusif et respectueux va probablement se retranscrire dans GTA 6. Pour la première fois depuis sa création, la franchise permettrait d’incarner un personnage principal féminin. La licence GTA a longtemps été une satire de la société américaine où les femmes étaient souvent réduites à des objets sexuels. De la même manière les jeux contenaient de nombreuses blagues ciblant des groupes de personnes, dont des propos transphobes qui ont été retirés de la dernière version de GTA 5. Le dernier épisode devrait être plus prudent sur ces points.

Grand Theft Auto 6 serait pensé pour réduire la surcharge de travail

La structure de GTA 6 et sa conception vont être pensées de telle manière à privilégier la qualité à la quantité, notamment pour éviter la surcharge de travail. Au début du projet, qui aurait démarré en 2014, le jeu devait proposer un des plus grands environnements virtuels jamais conçus par le studio, mais ils ont pris la décision de se restreindre à une plus petite portion de cet environnement. Au-delà de ces changements de design propres au jeu, Rockstar prévoirait de le mettre à jour de manière continue bien après sa sortie. Le studio devrait ajouter régulièrement du nouveau contenu durant son cycle de vie, une façon de réduire la pression sur les équipes dans les derniers mois du développement.

Ces changements ne garantiraient pas forcément une meilleure efficacité de travail selon certains employés. Pour éviter de donner trop de pouvoir et de responsabilité à un seul directeur de projet, Rockstar a confié cette tâche à plusieurs personnes. Cela aurait déjà mené à des prises de décisions contradictoires et les employés auraient du mal à savoir à qui revient la décision finale. En mai dernier, Kotaku avait rapporté que Rockstar a annulé tous ses autres projets en cours pour se concentrer sur GTA 6. Selon, certains analystes le titre devrait arriver en 2024, mais les développeurs interrogés par Bloomberg se montrent plus sceptiques.