Cegid, une société spécialisée dans l’édition de logiciels de gestion sur le cloud à destination de professionnels, a annoncé, le 26 juillet, avoir l’intention d’acquérir Grupo Primavera, une plateforme de logiciels de gestion d’entreprise. Ce rachat pourrait donner naissance à « un important fournisseur de logiciels d’entreprises de la région ibérique ».

Un rachat valorisé à 6,8 milliards d’euros

L’entreprise de développement de logiciels basée à Lyon est entrée dans une phase de négociation exclusive avec le groupe espagnol. La fusion des deux sociétés devrait se faire au travers d’une transaction composée exclusivement de titres d’action et est estimée à 6,8 milliards d’euros.

Dans la même catégorie

Pascal Houillon, président-directeur général de Cegid, a déclaré que « unir nos forces avec Grupo Primavera constitue une immense opportunité pour nos deux entreprises et nos clients respectifs. Comme Cegid, Grupo Primavera propose à ses partenaires et clients des solutions cloud utiles et innovantes et a réalisé une croissance impressionnante, notamment en Espagne, au Portugal et en Afrique ».

Cegid est soutenue par Silver Lake, une société américaine de capital-investissement axée sur le secteur de la tech, qui en est l’actionnaire majoritaire. Quant à Grupo Primavera, le groupe a vu le jour à la suite de plusieurs acquisitions effectuées par Oakley Capital, une société d’investissement londonienne et son actionnaire majoritaire.

Une fois l’opération close, Silver Lake restera l’actionnaire principal de la nouvelle entité tandis que Oakley Capital « rejoindra KKR et AltaOne parmi les actionnaires minoritaires de Cegid ». D’après le Financial Times, Silver Lake devrait posséder les deux tiers de l’entreprise. Quant à Oakley, elle recevra des actions à hauteur de 500 millions d’euros, soit moins de 10 % des parts de la nouvelle société comme les autres actionnaires minoritaires.

Le communiqué de Cegid explique que « l’arrivée de Grupo Primavera assoit fortement la position de leader de Cegid dans la péninsule Ibérique et ouvre de fortes opportunités de développement à Grupo Primavera en s’appuyant sur la présence de Cegid en Amérique latine ». Avec cette fusion, les deux entreprises espèrent générer 150 millions d’euros de chiffre d’affaires en Espagne et au Portugal d’ici à la fin de l’année.