Après avoir augmenté les prix des abonnements Prime aux États-Unis au mois de février dernier, Amazon vient de confirmer que cela allait également être le cas en Europe.

Jusqu’à 43 % de hausse pour Amazon Prime

En France, en Italie et en Espagne, le prix de l'abonnement Prime mensuel augmentera de 17 % pour passer de 5,99 à 6,99 euros. Le coût de l’abonnement annuel, lui, va croître de 43 % en passant de 49 à 69,90 euros. La hausse s’effectuera dès le renouvellement de l’abonnement des membres à partir du 15 septembre 2022.

Le géant de l’e-commerce justifie ces augmentations par la hausse des coûts d’exploitation, l’inflation, ainsi qu'une livraison plus rapide et davantage de contenus à diffuser sur Prime Video, le service de streaming étant inclus dans l’abonnement Amazon Prime.

Les résultats du second trimestre ne s’annoncent pas très bons

L’annonce d’Amazon intervient alors que l’entreprise s’apprête à révéler son bilan financier pour le deuxième trimestre 2022. Pour rappel, le premier exercice de l’année a été peu reluisant pour l’entreprise, qui a perdu de la vitesse pour la première fois depuis 2015 après avoir connu une croissance exponentielle lors de la pandémie.

Cela a notamment été dû à la hausse des salaires, à l'augmentation du prix de l'essence et à une perte non réalisée sur sa participation dans Rivian, entreprise partenaire d’Amazon spécialisée dans la conduite autonome qui connaît une période assez mouvementée. Il est probable que le second trimestre d’Amazon ne soit pas à la hauteur une fois de plus. Walmart, son grand concurrent, a par exemple prévenu que ses bénéfices en 2022 chuteraient plus que prévu.

L’entreprise craint que la situation n’ait un impact néfaste sur son activité dans le secteur du cloud computing, c’est-à-dire sa division Amazon Web Services (AWS), rapporte Reuters, notamment car nombre de ses clients évoluent en tant que startups et sont touchés par l’inflation.

Le logo de Prime Video sur une tablette.

Amazon explique que l'augmentation de contenu sur Prime Video justifie en partie la hausse de l'abonnement. Photographie : Thibault Penin / Unsplash

Les GAFAM aussi affectés par la situation économique

Pour faire face à la situation économique, Amazon a augmenté les prix pour certains marchands vendant sur sa plateforme et a imposé, au mois de mai, une surcharge moyenne de 4,3 % pour le carburant et l'inflation aux vendeurs qui stockent et expédient leurs produits sur les principaux marchés européens, après une mesure similaire aux États-Unis. Par ailleurs, l’entreprise a interrompu la construction d'un grand espace de bureaux à Bellevue, dans l'État de Washington, a ralenti l'ouverture d'entrepôts, et a freiné ses recrutements.

De manière globale, l’inflation ainsi que la situation économique et géopolitique mondiale affectent grandement le secteur de la tech. Même ses plus grands acteurs sont impactés : Microsoft, Meta, Google et Apple ont en effet annoncé à leurs employés qu’il fallait se préparer à des temps difficiles, et ont par exemple pris la décision de freiner les recrutements.