Twitter a dévoilé, le 22 juillet, ses résultats financiers du second trimestre de 2022. Il affiche une baisse de son chiffre d’affaires. Le réseau social accuse les difficultés du secteur de la publicité numérique ainsi que l’incertitude qu’engendre le potentiel rachat d’Elon Musk sur l’avenir de l’entreprise.

Le chiffre d’affaires de Twitter est en baisse

Pour ce second trimestre, le géant de la technologie a enregistré un chiffre d’affaires de 1,18 milliard de dollars, bien loin derrière le 1,32 milliard de dollars attendus par Wall Street. Il s’agit d’une baisse de 1 % par rapport à la même période, l’année précédente. Le réseau social explique ce recul par « les vents contraires du secteur de la publicité associés au macro environnement ainsi que l’incertitude liée à l’acquisition en cours de Twitter par Elon Musk ».

Les recettes publicitaires ont augmenté de 2 % par rapport au second trimestre 2021, engrangeant 1,08 milliard de dollars. À titre de comparaison, au premier trimestre 2022, les revenus publicitaires augmentaient de 23 %. Le réseau social a également rapporté une perte nette de 270 millions de dollars contre 65,6 millions sur l’année glissante.

Bonne nouvelle, le nombre d’utilisateurs actifs quotidiens « monétisables » de la plateforme a augmenté de 16,6 % par rapport au second trimestre de l’année précédente pour atteindre 237,8 millions.

Twitter précise (PDF) que « compte tenu de l’acquisition en cours de Twitter par une société affiliée à Elon Musk, nous n’organiserons pas de conférence téléphonique sur les résultats, ne publierons pas de lettre aux actionnaires et ne fournirons pas de prévisions financières à l’occasion de la publication de nos résultats du deuxième trimestre 2022 ».

Derniers résultats financiers pour le réseau social ?

L’entreprise basée à San Francisco, comme Snapchat lors de la publication récente de ses résultats, blâme le secteur de la publicité numérique. L’inflation et les inquiétudes autour d’un ralentissement économique n’encouragent pas les annonceurs à dépenser pour de la publicité sur les réseaux sociaux.

Les nombreux rebondissements dans l’affaire du rachat de Twitter par Elon Musk pour 44 milliards de dollars ont joué un rôle dans ces résultats plutôt faibles. Le milliardaire est revenu sur sa décision début juillet, évoquant le manque de transparence de Twitter dans le calcul du nombre de faux comptes présents sur la plateforme.

Pour Twitter, l’incertitude autour de cette acquisition a fragilisé la confiance des investisseurs. Les deux partis devraient s’affronter dans un procès qui se tiendra en octobre. Si Twitter gagne et force Elon Musk à terminer la transaction, l’entreprise pourrait bien devenir privée et sortir de la bourse. En d’autres termes, ces résultats financiers pourraient bien être les derniers publiés par le réseau social.