Depuis le 18 juillet 2022, les employés d'Activision Blizzard à Albany, dans l'état de New York, aux États-Unis, se sont soulevés contre leur employeur, dénonçant les conditions de travail déplorables pour certains. Ils ont mis en place un syndicat et mené une grève qui s'est propagée jusqu'au siège social de la firme, situé à Irvine, en Californie.

D'une volonté de créer un syndicat pour le droit des travailleurs...

Un groupe de testeurs de logiciels travaillant pour Activision Blizzard à Albany, a annoncé via la Game Workers Alliance (GWA), un syndicat dédié aux travailleurs du secteur du jeu vidéo, qu'ils s'alliaient avec les Communications Workers of America, l'un des plus grands groupes syndicalistes du pays, pour constituer leur propre organisation syndicale. La GWA est par ailleurs le premier syndicat de l'histoire du jeu vidéo aux Etats-Unis, fondé il y a un peu plus d'un mois.

Amanda Laven, une des testeuses de logiciels associées à Blizzard Albany a affirmé « qu'il existe des problèmes dans l'industrie du jeu vidéo qui ne sont souvent pas résolus parce que notre travail est considéré comme une passion plutôt qu'un travail ». Un manque de sérieux de la part de leurs employeurs que ces testeurs déplorent. « Les travailleurs de l'assurance qualité méritent un traitement équitable et une rémunération appropriée pour le travail que nous effectuons, c'est pourquoi nous avons choisi de former un syndicat » ajoute Amanda Laven.

Selon la GWA, 95 % des testeurs de logiciels de la firme ont signé une pétition pour que les dirigeants de l'entreprise reconnaissent le syndicat qu'ils souhaitent mettre en place.

... À une grève généralisée au sein d'Activision Blizzard

Depuis cette annonce réalisée le 18 juillet 2022, les testeurs ont été rejoints par certains de leurs collègues d'Activision Blizzard quelques jours plus tard. Des appels à la grève devant le siège social à Irvine ont été lancés et celle-ci s'est déroulée le 21 juillet 2022.

D'autres conditions de travail déplorables et d'autres inégalités ont été pointées du doigt à cette occasion. Selon les employés, il existerait une inégalité hommes/femmes ainsi que des harcèlements sexuels au sein de l'entreprise. Ils considèrent également que les femmes et les membres de la communauté LGBTQIA+ sont souvent confrontés à des décisions et à des réglementations qui les mettent en danger.

Les employés de Blizzard ont lancé un appel massif à la direction pour qu'elle prenne des mesures pour assurer la sécurité de ses employés et réduire, voire supprimer ces inégalités. Parmi les exigences, se trouve la possibilité de travailler à distance, l'ajustement des salaires, une couverture santé pour recevoir des soins adaptés, et évidemment, la mise en place du syndicat des travailleurs d'Activision Blizzard.

Depuis janvier 2022, Microsoft a pour ambition de racheter le studio de jeu vidéo contre environ 69 milliards d'euros. Sans nul doute que le nouveau syndicat aura son mot à dire quant à cette future acquisition même si les actionnaires ont validé ce rachat. En attendant, plusieurs autorités de la concurrence s'intéressent de près à ce rachat record.