Snapchat a dévoilé, le 18 juillet, le lancement de la version web de sa messagerie. Celle-ci sera réservée aux abonnés à Snapchat+, le service premium du réseau social sorti fin juin. Les utilisateurs de Snapchat+ pourront avoir accès, sur leur ordinateur, aux mêmes fonctionnalités que sur leur téléphone.

Snapchat, mais sur ordinateur

C’est la première fois que l'entreprise californienne exporte son service au-delà des smartphones. En se connectant à web.snapchat.com, les utilisateurs abonnés à Snapchat+ pourront prendre des photos, écrire des messages et participer à des appels vidéo. « Avec, en moyenne, plus de 100 millions de Snapchatters utilisant, chaque mois, nos appels vocaux et vidéo, nous sommes ravis d’offrir à notre communauté un nouveau moyen de poursuivre leurs conversations sur leurs ordinateurs, là où ils travaillent, apprennent et naviguent déjà » vante le communiqué.

Interface Snapchat Web

Aperçu de l’interface web de Snapchat. Image : Snap.

Pour accéder à la version web de l’application, les utilisateurs devront obligatoirement passer par Chrome, seul navigateur compatible. L’application web inclut des fonctionnalités phares de la messagerie telles que les réponses et les réactions aux messages. Les filtres Snapchat ne sont pas encore supportés, mais le géant des réseaux sociaux rassure et précise qu’ils « devraient bientôt être disponibles ». Il n’y a pas d’informations quant à un possible ajout des fonctions liées aux Stories, à Discover ou aux mini-jeux pour le moment.

Afin de protéger la vie privée de ses utilisateurs et leurs données personnelles, la page Internet de Snapchat sera automatiquement masquée au moment d’ouvrir une nouvelle fenêtre. Dans cette idée de transparence de l’information, les bitmojis des utilisateurs seront accompagnés d’un ordinateur pour indiquer aux autres usagers l’utilisation de la version web de Snapchat.

Interface Snapchat Web

Un autre exemple de l’interface web de Snapchat. Image : Snap.

Actuellement, le service est disponible pour les abonnés Snapchat+ aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande. La France, l’Allemagne, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis devraient suivre avant un déploiement mondial.

Comment se porte Snap ?

Avec 332 millions d’utilisateurs quotidiens, Snapchat est l’un des réseaux sociaux les plus utilisés au monde, bien loin devant Twitter et ses 217 millions d’utilisateurs journaliers. L’application, lancée en septembre 2011, continue d’attirer de nouveaux usagers, et ce de tous les âges. La société basée à Los Angeles mise énormément sur la réalité augmentée (AR). Elle déclarait, en avril dernier, que 250 millions de personnes utilisent chaque jour les filtres AR de Snapchat.

Néanmoins, Evan Spiegel, cofondateur et PDG de Snap, décrivait le premier trimestre 2022 comme « plus difficile que prévu », notamment à cause de la guerre en Ukraine qui a contraint l’application à repousser voire annuler certaines campagnes publicitaires. Au mois de mai, alors qu’une récession économique commençait à s’installer, l’entreprise indiquait ralentir son processus de recrutement jusqu’à la fin de l’année.

L’introduction de Snapchat sur de nouvelles plateformes pourrait permettre à la société de toucher de nouveaux utilisateurs potentiellement intéressés par la formule premium du service de messagerie. En rendant le réseau social disponible via navigateur, Snap s'aligne sur Instagram et TikTok qui possèdent tous les deux, également, une version web.