Netflix a annoncé, le 18 juillet, essayer une nouvelle fonctionnalité payante, sommairement intitulée « Ajouter un foyer », dans plusieurs pays d’Amérique du Sud. Les utilisateurs sud-américains devront désormais payer pour accéder à leur compte en dehors de leur résidence principale. Cette nouvelle fonction intervient alors que Netflix fait face à des difficultés financières et cherche à lutter contre le partage de comptes. Selon la plateforme, plus de 100 millions de ménages partageraient leur compte à travers le monde.

Des fonctionnalités pour empêcher le partage de comptes

Cela fait plusieurs mois que le géant du streaming essaie de résoudre le problème du partage de compte, qui met à mal la santé financière de la plateforme. Chengyi Long, directeur de l’innovation produit chez Netflix, explique que « c’est formidable que nos membres aiment tellement les films et les séries Netflix qu’ils veulent les partager plus largement. Mais l’ampleur actuelle que prend le partage de compte entre les ménages compromet notre capacité à long terme à investir dans notre service et à l’améliorer ».

En mars 2022, l’entreprise américaine a testé une fonctionnalité, au Costa Rica, au Chili et au Pérou, pour ajouter des personnes extérieures à un foyer sur un compte Netflix. Le tout contre 2,99 dollars supplémentaires par mois. Ces essais ne se sont pas montrés très concluants. Les utilisateurs sud-américains ont souligné la façon dont ces tests interrompaient de manière aléatoire leur expérience.

À partir du mois d’août prochain, la plateforme va proposer son alternative « Ajouter un foyer » en Argentine, en République dominicaine, au Salvador, au Guatemala et au Honduras. Les usagers devront payer des frais additionnels s’ils souhaitent utiliser leur compte Netflix sur une télévision qui ne se trouve pas dans leur résidence principale. Le montant de cette redevance s’élève à 219 pesos en Argentine (1,7 dollar) et 2,99 dollars dans les autres pays où se déroule l’essai.

Cette nouvelle restriction ne concerne que les téléviseurs. En d’autres termes, les abonnés à Netflix pourront continuer à accéder à leur profil sur une tablette, un smartphone ou ordinateur n’importe où dans le monde et ce gratuitement.

Netflix rassure tout de même ses utilisateurs en indiquant qu’ils auront le droit d’utiliser leur compte sur une télévision extérieure au foyer sans frais pendant deux semaines. La seule condition est que « le compte n’ait pas été utilisé précédemment dans ce lieu ». Cette offre est valable une fois par an.

La notion de foyer pouvant être abstraite, Netflix explique qu’elle se servira de données personnelles telles que l’adresse IP, les identifiants et l’activité des profils pour déterminer la résidence principale. Pour cela, l’entreprise se basera sur les connexions internet utilisées par les appareils connectés à la plateforme.

Netflix boit la tasse

Le géant de la technologie est en mauvaise posture depuis le début de l’année. Lors des résultats du premier trimestre de 2022, Netflix révélait une perte de 200 000 abonnés, une première en dix ans. Pour expliquer cette perte, l’entreprise a pointé du doigt le partage de mot de passe, « Le partage de comptes en tant que pourcentage de nos membres payants n'a pas beaucoup changé au fil des ans, mais […] cela signifie qu'il est plus difficile d'augmenter le nombre de membres sur de nombreux marchés - un problème qui a été occulté par notre croissance de COVID ».

Faire payer ses utilisateurs pour ajouter des personnes extérieures à leur foyer pourrait permettre à Netflix de renflouer ses caisses. Depuis le début de l’année, l’entreprise basée à Los Gatos a été contrainte de licencier plus de 450 employés, évoquant un contexte économique difficile. Netflix envisage également d’introduire de la publicité sur sa plateforme au travers d’une formule d’abonnement moins chère. Récemment, elle a choisi Microsoft pour s’occuper de son activité publicitaire. Afin de garder la tête hors de l’eau, le mastodonte explore toutes les pistes possibles.