Dans une déclaration récente, le gouvernement des Émirats arabes unis a annoncé la création d'un fonds de 800 millions de dollars destiné à la conquête spatiale. Le pays prévoit de développer des initiatives spatiales et il semble que le premier investissement sera destiné à la création d'une constellation de satellites.

Un fonds spatial de 800 milliards de dollars

Cette constellation sera baptisée « Sirb ». En arabe, ce mot désigne une volée d'oiseaux. Les satellites envoyés dans l'espace utiliseront une technologie de radar à ouverture synthétique pour capturer des images en haute résolution. Les Émirats arabes unis justifient ce projet en expliquant que ces satellites permettront notamment au pays de mieux contrôler ses frontières, de détecter des déversements d'hydrocarbures et d'analyser de manière très précise les déplacements des navires. Le premier satellite de ce genre sera très certainement lancé d'ici trois ans.

Si l'ensemble du programme va durer environ six ans, les Émirats arabes unis n'ont pas précisé le montant total qu'ils prévoient d'investir pour développer cette constellation. Preuve de plus que le pays se tourne vers le secteur spatial pour continuer de diversifier son économie, largement dépendante du pétrole. En 2020, les exportations de pétrole représentaient près de 30% du produit intérieur brut total des Émirats arabes unis. Cependant, le ministère de l'économie du pays mise gros sur le domaine du spatial. Selon lui, il s'agit d'un « secteur économique prometteur ».

Les Émirats arabes unis misent sur l'espace

Ce programme n'est que le dernier d'une longue liste. Les Émirats arabes unis ont mis en place un programme d'astronautes en 2017. Justement, l'un des deux astronautes du pays s'envolera vers la Station spatiale internationale en 2023 dans le cadre d'une mission de longue durée avec Axiom Space. Cet astronaute, Hazza Al Mansoori, a été la première personne des Émirats à aller dans l'espace lors d'une mission organisée en 2019 en direction de l'ISS. Ce n'est pas tout, le pays a également mis le satellite KhalifaSat, (le premier satellite entièrement conçu et fabriqué aux Émirats) en orbite en 2018.

Récemment, les Émirats arabes unis ont envoyé un orbiteur vers Mars. Cette mission a permis au pays de devenir la cinquième puissance mondiale à atteindre l’orbite de la planète rouge. Ils ont aussi annoncé leur intention d'envoyer un rover sur la Lune avec une start-up japonaise. Ils prévoient également d'envoyer une sonde vers la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter, dans le but de se poser sur un astéroïde au début des années 2030. L'objectif de ce nouveau fonds pour l'espace est donc « d'encourager les partenariats entre les entreprises internationales et locales », selon un communiqué du gouvernement.