En Chine, Douyin, l’équivalent de TikTok, lance son service de livraison de nourriture à domicile. C’est ce que révèle le média chinois The Paper, relayé par le South China Morning Post, dans un article publié le 15 juillet. Il s’agit du deuxième essai pour ByteDance, la maison mère, d’entrer sur ce marché hautement concurrentiel.

Douyin diversifie ses services

Alors que la Chine sort doucement d’une politique « zéro Covid », qui a entraîné de nombreux confinements sur son territoire, les restaurateurs ont été financièrement mis à mal. Pour diversifier leurs revenus, ces derniers se tournent vers la livraison à domicile. ByteDance souhaite en profiter en présentant son nouveau service de livraison de nourriture.

Les restaurants de plusieurs villes chinoises, dont celles lourdement impactées par le Covid-19 comme Shanghai, proposent une option de livraison sur Douyin. C’est directement sur leur profil, au sein de l’application de partage de vidéos, que les utilisateurs peuvent passer commande. « Douyin mène des activités pour aider les entreprises à se rétablir dans certaines villes », explique un représentant de l’entreprise à The Paper.

Cependant, les restaurants devront faire appel à leur propre personnel de livraison ou à des prestataires externes pour assurer les livraisons. En Chine, le secteur est désormais plus réglementé. En juillet 2021, les autorités ont signé plusieurs directives pour protéger leurs droits fondamentaux et garantir « un revenu de base, la sécurité du travail, la sécurité alimentaire, un environnement de travail décent et l'accès à une couverture d'assurance ».

Un marché à haut potentiel

Ce n’est pas la première fois que Douyin s’essaye à la livraison de nourriture à domicile. L’année dernière, le réseau social sortait Xindong Waimai, un service similaire. Après une période d'évaluation, cette nouvelle fonction n’a pas été reconduite à plus grande échelle.

Grâce à ce nouveau service, ByteDance espère s’imposer dans un marché dominé par deux géants chinois, Meituan et la filiale d’Alibaba, Ele.me. D’après Zhiyan, un cabinet de consulting, le nombre d’utilisateurs de plateformes de livraisons ne cesse d’augmenter en Chine. En 2021, 544 millions de Chinois ont eu recours à ce genre de services, soit une augmentation de 30 %. Zhiyan rapporte que Meituan et Alibaba se partagent la quasi-totalité du secteur, avec respectivement 69 % et 26 % des parts du marché en 2020.

Si ce duopole peut effrayer plus d’une entreprise à tenter leur chance, certaines sociétés sont déterminées à s’imposer face aux géants de la livraison à domicile. C’est le cas de JD.com, le numéro deux de l’e-commerce chinois, qui envisage de développer un service de livraison de nourriture depuis le mois de juin.

ByteDance et JD sont deux mastodontes de la technologie en Chine. Les deux entreprises possèdent une force de frappe suffisante pour envisager de s’imposer face à Meituan et Alibaba. De quoi bousculer un marché à très haut potentiel.