Après avoir gelé ses activités en juin 2022, la plateforme d'échange de cryptomonnaies Celsius a annoncé dans un communiqué publié le 13 juillet qu'elle était en faillite. Selon ses fondateurs, plusieurs milliards de dollars sont en jeu et peuvent être perdus à tout moment. Toutefois, ils considèrent avoir évité le pire en lançant une procédure de restructuration.

Une déclaration de faillite pour Celsius qui s'accompagne d'un plan de restructuration

Depuis le 12 juin 2022, le 1,7 million d'utilisateurs de la plateforme d'échange et de prêt de cryptomonnaies Celsius n'ont plus la possibilité d'échanger, de transférer ou de retirer leurs monnaies décentralisées depuis leur compte. Le 13 juillet 2022, nouveau coup dur pour l'entreprise qui a dû déclarer être en faillite. Si une telle annonce peut effrayer, en réalité, la firme est en train de suivre une opération de « restructuration » connue sous le nom de « chapitre 11 ».

Ces démarches juridiques propres aux États-Unis sont demandées par les entreprises en difficulté. La loi permet à ces organismes d'être placées sous la protection d'un tribunal, le temps qu'elles se restructurent et assainissent leurs comptes. Celsius est allé un peu plus loin en demandant au tribunal de pouvoir continuer certaines de ses opérations afin, selon elle, « d'assurer un fonctionnement normal ». Cette demande a été approuvée, mais le groupe n'a pas demandé l'autorisation de permettre à nouveau les retraits : les utilisateurs voient toujours leurs fonds être gelés.

« C’est la bonne décision pour notre communauté et pour notre entreprise. [...] Nous avons une équipe forte et expérimentée en place pour nous guider à travers ce processus » a déclaré Alex Mashinsky, fondateur et dirigeant de Celsius.

Celsius endetté à hauteur de plusieurs milliards de dollars

Avant la baisse significative du cours des cryptomonnaies, Celsius proposait à ses utilisateurs des rendements très élevés. Afin de les honorer, elle a utilisé leurs fonds sur des market makers autonomes : un programme qui achète et vend de grandes quantités d'actifs pour assurer habituellement bon fonctionnement des marchés et une certaine liquidité. Avec la soudaine baisse des actifs, Celsius a perdu une grande partie de l'argent qu'elle avait initialement placé et s'est donc retrouvé dans une situation très compliquée.

Ces dernières semaines, Celsius a commencé à rembourser ses créanciers : 20 millions de dollars ont été versés à Aave, 41 millions de dollars à Maker, et toutes ses dettes en stablecoin ont été remboursées le 14 juillet. Selon le document déclarant la faillite de Celsius, la firme gère actuellement entre 1 et 10 milliards d'actifs tout en étant endettée de la même somme. Dans son communiqué, Celsius affirme qu'elle possède 167 millions de dollars en liquide, un pécule qui sera utilisé « pour soutenir certaines opérations pendant le processus de restructuration ».

La plateforme d'échange de cryptomonnaies n'est pas la seule à avoir suspendu toute transaction : Vauld, CoinFlex, Finvblox, ont gelé le portefeuille de leurs utilisateurs ainsi que leurs services pour éviter d'être dans une situation tout aussi complexe, si ce n'est pire, que celle de Celsius.