La firme automobile allemande a inauguré sa première usine entièrement dédiée à la fabrication de batteries. Située à Salzgitter, cette manufacture servira d’établissement pilote aux cinq autres sites prévus pour l’Europe, visant à accélérer la production de véhicules électriques dans le monde. Selon la déclaration de Volkswagen, l’activité sera dirigée par une nouvelle succursale nommée PowerCo.

Un investissement colossal dans les batteries

Volkswagen veut asseoir son leadership dans un marché de véhicules électriques en effervescence. Pour y parvenir, le deuxième constructeur automobile mondial s’est lancé dans un projet titanesque de construction de six usines de batteries, appuyé par un investissement de 20 milliards de dollars jusqu’en 2030.

À l’occasion de l’inauguration du premier site de Salzgitter, l’entreprise a annoncé l’établissement de la société PowerCo, qui sera responsable de la gestion de production à l’échelle mondiale. Elle compte lancer ses activités à l’horizon de 2025 et s’attend à ce que les usines réduisent de moitié les coûts des batteries.

L’écologie, la performance et l’avantage concurrentiel dans la mire de Volkswagen

Volkswagen, par le biais de PowerCo, entend optimiser la chaîne de fabrication des batteries en exploitant un système de recyclage en circuit fermé permettant de récupérer jusqu’à 90% des matières premières des produits en fin de vie.

Le constructeur a l'intention de passer aux « cellules prismatiques ». Ce format, plus simple de conception, équipera notamment 80% de ses voitures électriques. « L'établissement de notre propre usine de cellules est un méga-projet en termes techniques et économiques », a confirmé Herbert Diess, PDG de VW.

Sur le plan commercial, la société allemande convoite une production de 3 millions de véhicules électriques à travers ses six usines. D’autre part, PowerCo envisage d’étendre son projet en Amérique du Nord.