Apple a présenté mercredi 6 juillet une nouvelle fonction de protection améliorée dénommée « Lockdown Mode ». Cette option est destinée à une minorité d’utilisateurs sensibles, comme les politiciens, les journalistes, les chefs d’entreprise ou encore les défenseurs des droits de l’homme, victimes de menaces cyber sophistiquées. Elle consiste à verrouiller une poignée de paramètres liés à la messagerie, la navigation Web, la connexion et d’autres services Apple servant de canaux d’entrée aux logiciels malveillants. Selon le communiqué de l’entreprise, une récompense allant jusqu’à 2 millions de dollars sera versée aux chercheurs qui détectent les failles du mode.

Une mesure de sécurité drastique

L’annonce du Lockdown Mode fait suite aux récentes pressions des institutions américaines sur Apple, en vue de résoudre le problème de prolifération des cyberattaques zéro-clic et du logiciel espion Pegasus. Face à ces menaces ultra-perfectionnées, la firme à la pomme a décidé d’instaurer le Lockdown Mode ou « Mode Isolement » en français, une mesure de sécurité drastique visant à réduire au maximum l’accès des pirates aux données des utilisateurs.

Ce paramètre de protection « extrême et optionnel ne doit être utilisé que si vous croyez être personnellement ciblé par une cyberattaque sophistiquée », a fait savoir Apple. La multinationale américaine précise que l’option de verrouillage limite considérablement les capacités de l’appareil, en rendant certaines applications et sites Web complètement inopérants. Elle désactive :
• Les prévisualisations de liens et d’images dans les messages ;
• JavaScript sur Safari ;
• Les appels FaceTime entrants lancés par des personnes qui n’ont jamais échangé avec l’utilisateur de l’appareil ;
• La connexion et le partage de données avec d’autres appareils ;
• La configuration de profil.

Apple soutient les recherches anti-piratage

Avec l’aide de ses collaborateurs, Apple s’assure de rendre Lockdown Mode sans faille. Dans un premier temps, elle accordera une prime à hauteur de 2 millions de dollars aux chercheurs en sécurité qui signaleraient les faiblesses du système de protection et les lui informeraient.
Dans un second temps, le géant de l’électronique grand public a octroyé une subvention de 10 millions de dollars au Dignity and Justice Fond de la Fondation Ford, un groupe philanthropique œuvrant pour la promotion de l’équité, afin de soutenir ses activités de dénonciation du commerce mondial des logiciels espions.

« La Fondation Ford est fière de soutenir cette initiative extraordinaire visant à renforcer la recherche et le plaidoyer de la société civile pour résister aux logiciels espions mercenaires. Nous devons nous appuyer sur l'engagement d'Apple, et nous invitons les entreprises et les donateurs à rejoindre le Fonds Dignité et Justice et à apporter des ressources supplémentaires à cette lutte collective », commente Lori McGlinchey, Directrice du programme Technology & Society de la Fondation Ford.