Selon un récent rapport du Wall Street Journal, Google serait actuellement en train de « redistribuer » ses activités publicitaires pour éviter les poursuites antitrust du ministère de la Justice des États-Unis.

L'activité publicitaire de Google bientôt en dehors d'Alphabet ?

Le géant américain a proposé de séparer son activité publicitaire du reste. Depuis plusieurs années, Google permet aux entreprises d'acheter des espaces publicitaires sur le web et dans les résultats de recherche. L'entreprise est prête à créer une nouvelle société pour dissocier cette activité, si cela permet d'éviter les actions antitrust. Cette solution ferait partie des multiples possibilités que Google a mis sur la table auprès du ministère américain de la Justice, dans le but d'éviter de nouvelles poursuites pour pratiques anticoncurrentielles.

D'après le rapport du Wall Street journal, cette opération conduirait à un véritable remaniement de l'entreprise. Cela viendrait à dire que les publicités et les enchères ne seraient plus gérées par Google, même si la gestion de cette activité serait finalement confiée aux mêmes personnes... La domination et l'envergure de Google dans le secteur de la publicité sur les applications et le web, attirent l'attention des régulateurs depuis plusieurs années. En 2020, le gouvernement américain a déposé des accusations antitrust contre la société.

Le géant américain cherche les compromis

Les régulateurs estiment que Google « maintenait illégalement un monopole sur le marché de la recherche en ligne et de la publicité ». Aujourd'hui, Google veut éviter toute nouvelle action en justice et les éventuelles sanctions qui pourraient en découler. Le géant américain souhaite également éviter d'avoir à procéder à des changements bien plus importants que ceux proposés actuellement. Selon le Wall Street Journal, le ministère de la Justice pourrait néanmoins intenter une nouvelle action en justice dans les prochains mois s'il ne parvient pas à un accord avec l'entreprise.

Peter Schottenfels, porte-parole de Google, explique que « nous nous sommes engagés de manière constructive avec les régulateurs pour répondre à leurs préoccupations. Comme nous l'avons déjà dit, nous n'avons pas l'intention de vendre ou d'abandonner cette activité, et nous sommes profondément engagés à fournir de la valeur à un large éventail d'éditeurs et d'annonceurs partenaires dans un secteur hautement concurrentiel ». Google n'est pas prêt à abandonner cette activité, mais semble disposé à trouver des compromis.