Vauld, une société spécialisée dans le prêt de cryptomonnaies a annoncé le 4 juillet 2022 dans un communiqué qu'elle mettait en pause les transactions sur sa plateforme, incluant les dépôts et les retraits de ses clients. La firme évoque des difficultés financières pour justifier la fin des transactions sur sa plateforme.

Vauld gèle ses transactions suite à d'importants retraits de ses clients

C'est en 2018 que Darshan Bathija fonde Vauld, une plateforme singapourienne spécialisée dans les services de staking. Ainsi, la société propose des prêts de cryptomonnaies sur une blockchain en échange d'intérêts. L'entreprise offrait des rendements sur des dizaines de cryptomonnaies différents, avec des taux d'intérêt fluctuant jusqu'à 40 %.

Alors que Vauld pouvait jouir des 800 000 clients qui utilisaient régulièrement sa plateforme, l'entreprise a annoncé faire face à des difficultés financières survenues notamment en raison de la volatilité du marché des cryptomonnaies. Comme l'indique la firme, « nous demandons aux clients de comprendre que nous ne serons pas en mesure de traiter de nouvelles demandes ou instructions. Des dispositions spécifiques seront prises pour les dépôts des clients qui peuvent être nécessaires pour certains clients afin de répondre aux appels de marge en relation avec les prêts collatéralisés ».

À titre d'exemple, durant le mois de juin, Vauld a dû faire face à d'importants retraits de ses clients avoisinant 200 millions de dollars. La plateforme considère que l'effondrement du stablecoin USTC de la blockchain Terra est à l'origine de cette déstabilisation du marché et de ses liquidités.

Vauld souhaite se restructurer dans les meilleures conditions

Tout comme CoinFlex, Finblox, ou encore Celsius, Vauld se voit contraint de suspendre toute transaction. L'entreprise précise qu'elle a fait appel à des conseillers juridiques et financiers pour faire face à cette situation : « Notre direction reste pleinement engagée à travailler avec nos conseillers financiers et juridiques au mieux de nos capacités pour explorer et analyser toutes les options possibles, y compris les options de restructuration potentielles, qui protégeraient au mieux les intérêts des parties prenantes de Vauld ».

La plateforme souhaite demander aux tribunaux de Singapour un moratoire, ce qui ferait cesser toute procédure judiciaire à son encontre. L'objectif serait de gagner du temps afin de mener à bien une restructuration et éviter toute sanction, voire pire, un dépôt de bilan. À noter qu'il y a quelques semaines, l'entreprise avait pris la décision de licencier 30 % de ses effectifs.

L'entreprise a affirmé que de nouvelles mise à jour du service seront annoncées prochainement, notamment pour éviter de revivre une situation semblable.