Après la Chine, c'est au tour de l'Allemagne de soulever ce sujet sensible. Le mode sentinelle des véhicules Tesla inquiète la police berlinoise. En effet, les autorités soupçonnent les véhicules d'espionner leur environnement proche et cela pourrait poser de nombreux problèmes.

Le mode sentinelle de Tesla dans le viseur des autorités berlinoises

Dans un tweet récemment publié, la police berlinoise explique que « une interdiction d'entrée dans les locaux de la police, pour les véhicules avec surveillance de l'environnement comme c'est le cas avec Tesla, n'existe pas à l'heure actuelle. Nous sommes justement en train d'examiner la question pour savoir si nous faisons évoluer la législation dans ce sens ». En effet, les véhicules Tesla sont soupçonnés d’espionner leur environnement proche. La police de Berlin va donc statuer sur le sort de ces véhicules au sein de ses locaux.


Il y a quelques années, la Chine avait décidé de bannir les véhicules Tesla de certains secteurs sensibles. Par ailleurs, les fonctionnaires et les militaires chinois n'ont plus le droit d'acheter de véhicules Tesla. Un rapport du gouvernement fait état d'un risque pour la sécurité nationale du pays. Les enquêteurs ont découvert que les capteurs des véhicules Tesla peuvent enregistrer des images de leur environnement. Aujourd'hui, on entend cette même petite musique arriver en Allemagne.

Si les caméras embarquées sont effectivement des supports précieux pour l'aide à la conduite, elles servent également à la sécurité du véhicule au travers de l’activation du mode sentinelle. C'est justement cette fonctionnalité qui inquiète la police berlinoise. Lorsque ce mode est activé, les caméras filment et stockent les informations qui se trouvent dans leur environnement proche. L'Allemagne craint pour la confidentialité des données récoltées.

La décision de l'Allemagne pourrait servir de modèle

Des éléments sensibles pourraient être filmés à l'insu des autorités, « l’emplacement des bunkers à munitions, les voitures civiles avec des plaques d’immatriculation et les visages des enquêteurs civils ou des forces spéciales ». Malheureusement, Tesla est toujours resté flou sur l'usage qui était fait de ces données. La question soulevée est légitime.

Plutôt que d'interdire la circulation des véhicules Tesla dans certaines zones dites sensibles, l'Allemagne pourrait décider de bloquer uniquement l’utilisation du mode sentinelle dans ces zones. La décision de la police berlinoise sera très observée car elle pourrait servir de modèle pour les autres pays européens. Pourtant Elon Musk assure que les voitures Tesla n’espionnent personne, ni en Chine ni ailleurs. Il promet que « l’entreprise serait fermée si un jour c'était le cas ».