Le 21 juin 2022, la Corée du Sud a franchi une étape importante dans la course à l'espace. Le pays a lancé un satellite en orbite avec sa propre fusée pour la première fois de son histoire.

La Corée du Sud devient totalement autonome

C'est une grande première : la Corée du Sud a réussi à mettre en orbite un satellite à l'aide d'une fusée de fabrication nationale. Ce n'est pas anecdotique. En effet, ce lancement prouve que la Corée du Sud est désormais capable de prendre pied dans l'industrie spatiale mondiale en pleine croissance et de renforcer son arsenal de défense nationale avec de futurs satellites espions. La fusée Nuri a décollé le 21 juin depuis le centre spatial Naro de Goheung. L'objectif de la mission était de placer un ensemble de satellites en orbite. Des satellites qui n'ont pas de but militaire selon les autorités locales.

Les satellites en question ont été positionnés à environ 700 kilomètres au-dessus de nos têtes. Il s'agit de mini-satellites de recherche, appelés CubeSats. Ils ont été conçus pour se mettre en orbite de manière autonome. Atteindre l'orbite avec ses propres technologies est une étape très importante pour la Corée du Sud. Ce résultat est le fruit de plusieurs années d'essais et d'erreurs. Le pays a toujours été dépendant de technologies étrangères. Désormais, grâce aux performances de la fusée Nuri, la Corée du Sud est totalement autonome.

Le 10e pays à fabriquer ses propres fusées

Pourtant, le premier essai de Nuri, qui avait eu lieu en octobre 2021, s'était soldé par un échec, l'un des moteurs avait explosé prématurément. Lors d'un autre essai, le satellite avait bien atteint l'espace mais n'avait pas pu rester en orbite. La Corée du Sud a réussi son premier lancement de satellite en 2013, mais la fusée sur laquelle il était monté avait été fabriquée en partie en Russie.

En réussissant cet exploit, la Corée du Sud est désormais le dixième pays au monde à avoir envoyé un satellite dans l'espace en utilisant sa propre technologie. Depuis quelques années, les technologies de lancement des engins spatiaux font l'objet de restrictions internationales en raison de leur capacité à transporter des missiles ou des satellites espions. Récemment, le Conseil de sécurité des Nations unies a interdit à la Corée du Nord de lancer des fusées spatiales. Ce que la Corée du Nord n'a pourtant pas respecté.