La Fondation Wikimédia, l'organisation à but non lucratif derrière l’encyclopédie en ligne Wikipédia, a annoncé le 21 juin, le nom des deux premiers clients de son nouveau service payant, Wikimédia Enterprise. C’est Google et Internet Archives, un organisme qui se consacre à l’archivage du web, qui seront les premiers utilisateurs du programme.

Google et Internet Archives, premiers clients de Wikimédia Enterprise

Lancé en octobre 2021, Wikimédia Enterprise s’adresse principalement aux professionnels. Ce service donne à ses clients un accès rapide et optimisé aux bases de données de la fondation, à savoir Wikipédia, Wiktionnaire et Wikibooks. L’offre la plus complète débute à 100 000 dollars par an. Lane Becker, responsable des revenus à la Fondation Wikimédia, a indiqué que « Wikimedia Enterprise est conçu pour répondre à divers besoins en matière de réutilisation de contenus et de traçabilité et nos deux premiers clients en sont un bon exemple ».

Google et Internet Archives sont deux partenaires notables de la fondation. Le géant des moteurs de recherche se sert des données des projets Wikimedia afin d’alimenter certaines de ses fonctionnalités. La filiale d’Alphabet apporte des informations complémentaires aux recherches de ses utilisateurs en utilisant son outil Knowledge Graph. Souvent tirées de Wikipédia, celles-ci n’étaient pas toujours créditées. Cela devrait changer avec Wikimédia Enterprise. Pour Tim Palmer, Managing Director, Search Partnerships chez Google, « Wikipédia est une ressource unique et précieuse, créée gratuitement pour le monde entier par une communauté de bénévoles dévoués. Nous soutenons depuis longtemps la Fondation Wikimédia dans la poursuite de nos objectifs communs d’élargissement des connaissances et de l’accès à l’information pour tous, partout dans le monde ».

Concernant Internet Archives, l’organisme à but non lucratif à « aidé à réparer plus de 9 millions de liens morts sur Wikipédia » grâce à la Wayback Machine, un site web qui s’est donné pour mission d’archiver Internet. La fondation met à disposition gratuitement les services de Wikimédia Enterprise à la structure afin de « soutenir sa mission de numérisation des sources et des connaissances ». Mark Graham, directeur de la Wayback Machine pour Internet Archives, explique que « La Fondation Wikimédia et Internet Archives sont des partenaires de long terme dont la mission commune est de fournir un accès universel et gratuit à la connaissance. En puisant dans un flux en temps réel de liens et de références nouvellement ajoutés sur les sites Wikipédia et ce, dans toutes les langues, nous pouvons désormais archiver une plus grande partie du web de manière plus rapide et plus fiable ».

Si Wikimédia Enterprise est un service payant, la fondation rassure et précise que « Tous les projets Wikimédia, y compris les jeux de données, les outils et les API accessibles au public qu’offre la Fondation Wikimédia, continueront d’être disponibles gratuitement pour tous les utilisateurs ».

La Fondation Wikimédia veut diversifier ses revenus

L’arrivée des premiers clients de Wikimédia Enterprise va permettre à la fondation de diversifier ses flux de revenus. Pour rappel, la Fondation Wikimédia est intégralement financée par les dons des utilisateurs. D’ailleurs, Jimmy Wales, le fondateur, met à point d’honneur à rappeler sur la page de donation que « En fondant Wikipédia, j’aurais pu créer une entreprise commerciale et y vendre des espaces publicitaires, mais j’ai décidé d’en faire quelque chose de différent ». Au cours des cinq dernières années, la fondation a récolté près de 500 millions d’euros de dons.