Volvo Trucks vient d'annoncer que des tests sont actuellement en cours avec des camions équipés de piles à combustible alimentées à l'hydrogène. Le groupe prévoit de commercialiser ces camions avant la fin de la décennie.

1 000 kilomètres d'autonomie pour les camions à hydrogène ?

Au cours des dernières années, les initiatives se sont multipliées pour développer des véhicules à émissions faibles ou nulles dans le secteur du transport routier. Volvo Trucks, filiale du groupe Volvo, fait partie des entreprises qui investissent le plus dans le domaine. Le constructeur suédois mise notamment sur les camions équipés de piles à combustible alimentées à l'hydrogène. Le 20 juin 2022, la société a déclaré que des tests étaient en cours. Selon les déclarations de Volvo Trucks, ces camions ont une autonomie de 1 000 kilomètres.

Dans la même catégorie

Roger Alm, président de Volvo Trucks, a déclaré dans le communiqué de presse publié le 20 juin que « nous développons cette technologie depuis quelques années déjà, et c'est une grande satisfaction de voir les premiers camions rouler avec succès sur la piste d'essai. La combinaison de l'électricité à batterie et de l'électricité à piles à combustible permettra à nos clients d'éliminer complètement les émissions de CO2 de leurs camions, quelle que soit l'affectation du transport ». L'année dernière, le constructeur suédois avait également démarré des tests avec ses camions électriques, en partenariat avec DHL Freight.

Batterie électrique ou hydrogène ? Volvo Trucks mise sur les deux

Dans son communiqué de presse, Volvo Trucks affirme que le ravitaillement en carburant des véhicules équipés de piles à combustible alimentées à l'hydrogène prend moins de 15 minutes. Selon le constructeur, « les camions électriques à pile à combustible alimentés à l'hydrogène seront parfaitement adaptés aux longues distances et aux missions lourdes et exigeantes en énergie ». L'électrification des poids lourds pose un grand nombre de défis. Selon le rapport intitulé Global EV Outlook for 2021 de l'Agence internationale de l'énergie, ces camions auront besoin de « technologies avancées pour une recharge à haute puissance et de grandes batteries ».

Les constructeurs misent autant sur les véhicules électriques à batterie que sur les véhicules à hydrogène. Ces deux technologies seront certainement complémentaires. En effet, les véhicules équipés d'une batterie électrique seront probablement plus utiles pour les livraisons en ville, avec des trajets qui demandent moins de consommation d'énergie. Le camion pourra se recharger la nuit dans un dépôt. Quand il faudra faire un trajet Stockholm-Barcelone, l'hydrogène pourrait être la solution. Le défi de cette technologie réside notamment dans l'approvisionnement à grande échelle en hydrogène vert.