Amazon a dévoilé, le 21 juin, la promotion de Doug Herrington au poste de président-directeur général des Worldwide Amazon Stores. Ses nouvelles missions consisteront à superviser plusieurs domaines clés du géant de l’e-commerce tels que les boutiques en ligne, les magasins physiques, la place de marché des vendeurs tiers, l’abonnement Amazon Prime, etc. Cette nomination intervient dans un contexte difficile pour les entreprises de la tech. Après avoir profité d’une activité florissante lors de la pandémie, le secteur entre progressivement dans une période de récession, ou dans un retour à la normale.

De nouveaux noms à la tête de l’entreprise

C’est dans un message à l’attention des employés de la société qu’Andy Jassy, PDG d’Amazon, a annoncé la nouvelle. Doug Herrington, fort de ses 17 années d’expérience au sein de l’entreprise, va prendre la relève de Dave Clark, l’ancien PDG des Worldwide Amazon Stores. Ce dernier avait révélé, début juin, sa volonté de quitter son poste chez le géant du commerce en ligne. Il est nommé, quelques jours plus tard, dirigeant de Flexport, une compagnie spécialisée dans l’expédition de fret et de courtage en douane.

Doug Herrington est présenté comme hautement qualifié pour prendre la succession de Dave Clark. En 2007, c’est lui qui a lancé Amazon Fresh, une filiale d’Amazon qui propose un service d’épiceries connectées. Le premier magasin physique de la succursale a ouvert ses portes en août 2020 à Los Angeles avant de s’étendre dans plusieurs grandes villes américaines ainsi qu’à l’international.

L'enseigne Amazon Fresh

Image : Amazon

Dans un message grandiloquent, Andy Jassy écrit à son sujet qu’il « est un bâtisseur de grandes équipes et apporte une expérience considérable dans les domaines de la vente au détail, de l’épicerie, de la génération de la demande, du développement de produits et d’Amazon. Il est également un formidable inventeur pour les clients, il voit grand, a une vision réfléchie de la façon dont la gestion des catégories et les opérations peuvent travailler ensemble. C’est quelqu’un qui rassemble, il est très curieux et il apprend beaucoup. Je pense que Doug fera de grandes choses pour les clients et les employés, et j’ai hâte de travailler avec lui dans ce rôle de direction ».

Il sera épaulé par John Felton, un cadre travaillant pour Amazon depuis 2004. Felton sera le nouveau chef des opérations de l’entreprise et assistera le nouveau PDG des Worldwide Amazon Stores dans ses missions.

Amazon n’échappe pas à la récession

Alors que le secteur de la technologie entre en période de récession, de nombreuses entreprises du milieu sont contraintes de revoir leurs plans. Depuis le début de l’année, une vague de licenciements fait des ravages, notamment au sein des start-up, beaucoup plus fragiles. Pour autant, les géants ne sont pas insensibles au climat actuel et Amazon ne déroge pas à la règle.

La société, fondée par Jeff Bezos en 1994, a enregistré un déficit net de 3,8 milliards de dollars lors du premier trimestre de 2022, sa première perte trimestrielle depuis 2015. Elle engrangeait un bénéfice net de 8,1 milliards de dollars à la même période l’année dernière.

En plus de Dave Clark, Amazon voit partir Alicia Boler Davis, chargée de la supervision du réseau d'exécution de l’entreprise, et Dave Bozeman, vice-président des services de transport. Le départ de ces deux cadres supérieurs risque de fragiliser d’autant plus les équipes du mastodonte de l’e-commerce. D’après Nick Wingfield, journaliste pour The Information, ces changements internes sont la preuve de la complexité de l’organigramme d’Amazon. Il serait alors bien trop difficile pour de potentielles recrues extérieures d’en comprendre toutes les subtilités.