Basculer les données des utilisateurs américains vers les serveurs d'Oracle, aux États-Unis. C'était une promesse de longue date faite par TikTok sous l'ère Trump. Le réseau social détenu par le chinois ByteDance a annoncé hier, lundi 20 juin 2022, avoir achevé la migration des données.

Les données des américains sont désormais sur les serveurs d'Oracle

L'objectif de cette migration est clair : garantir la séparation des informations américaines de celles de la société mère chinoise. Après de nombreuses accusations sur la possibilité que TikTok soit utilisé comme un outil de surveillance par le gouvernement chinois, l'entreprise a tout mis en œuvre pour effacer ces soupçons. Comme l'explique le réseau social, les données de ses utilisateurs américains étaient jusqu'à présent stockées dans des centres de données situés aux États-Unis et à Singapour.

Un porte-parole de TikTok précisait il y a quelques semaines que « notre centre de données en Virginie comprend des contrôles de sécurité physiques, tels que des points d'entrée protégés par des barrières et des technologies de détection des intrusions. Nous pensons également qu'il est important de maintenir des sites de stockage de données de secours pour se prémunir contre les scénarios catastrophiques où les données des utilisateurs pourraient être perdues ». C'est ce qui justifiait l'existence du centre de données à Singapour.

À partir d'aujourd'hui, dans le cadre d'un accord passé avec Oracle, les informations des utilisateurs américains resteront uniquement aux États-Unis. Le réseau social explique que « depuis plus d'un an, nous travaillons avec Oracle afin de mieux protéger nos systèmes et la sécurité des données des utilisateurs américains. Nous avons maintenant atteint une étape importante dans ce travail : 100% du trafic des utilisateurs américains est acheminé vers l'Oracle Cloud Infrastructure ».

Le doute sur l'intégrité de TikTok subsiste

Une mise à jour annoncée alors que BuzzFeed News vient de publier un rapport qui suggère que TikTok partage encore potentiellement les données des utilisateurs américains avec les autorités chinoises. Selon BuzzFeed : « les fuites audio de plus de 80 réunions internes de TikTok montrent que les employés de ByteDance basés en Chine ont réussi à accéder à plusieurs reprises à des données non publiques sur les utilisateurs américains de TikTok ». C'est exactement le type de comportement qui a poussé l'ancien président Donald Trump à menacer d'interdire l'application aux États-Unis.

Selon le rapport, les ingénieurs de ByteDance basés en Chine ont accédé à plusieurs reprises aux données des utilisateurs américains entre septembre 2021 et janvier 2022. Cela contredit potentiellement le témoignage sous serment du responsable de la politique publique américaine de TikTok, Michael Beckerman, qui a comparu devant une audience du Congrès en octobre de l'année dernière. À l'époque, il avait déclaré que TikTok ne partageait pas d'informations avec le gouvernement chinois.

Peut-être pas directement avec le gouvernement chinois, mais toujours avec sa société mère chinoise, qui est elle-même tenue de respecter les lois chinoises en matière de cybersécurité, ce qui l'obligerait à partager ces informations avec Pékin sur demande. Rien ne permet d'affirmer que cela s'est produit, mais les nouvelles conclusions suggèrent que l'équipe américaine de TikTok n'a pas été sincère. Peut-être que la fusion complète des données des utilisateurs de TikTok vers un stockage de données basé aux États-Unis contribuera à apaiser ces inquiétudes.