Dans les parties occupées de l'Ukraine, au Sud et à l'Est, la Russie a pris la main sur l'Internet. Selon Wired, le trafic Internet passe depuis quelques jours par un fournisseur russe. Moscou va pouvoir mettre en place sa puissante machine de censure.

Vladimir Poutine s'est emparé de l'Internet ukrainien

Depuis le 30 mai 2022, les habitants de la ville de Kherson, dans le Sud de l'Ukraine, sont confrontés à des perturbations constantes sur Internet. Les fournisseurs d'accès ont été étant contraints d'acheminer leurs connexions sur les infrastructures russes.

En faisant cela, ils exposent les utilisateurs ukrainiens au vaste réseau de surveillance et de censure de Moscou. Les fournisseurs d'accès à Internet n'ont pas eu le choix. Selon de nombreux experts, la prise de contrôle des serveurs et des câbles qui permettent aux ukrainiens d'accéder librement au web, est l'une des premières étapes de la « russification » des zones occupées.

Selon Victor Zohora, directeur adjoint de l'agence ukrainienne de cybersécurité (la SSSCIP), « nous observons qu'il s'agit d'une violation flagrante des droits de l'Homme puisque tout le trafic sera contrôlé et surveillé par les services spéciaux russes. Les envahisseurs russes limiteront également l'accès aux sources et aux informations qui partagent des vraies informations ».

L'ensemble du trafic de KhersonTelecom (le principal opérateur de la région) est désormais acheminé par Miranda Media, une société basée en Crimée, elle-même reliée au fournisseur national de télécommunications russe Rostelecom.

La plupart des villes occupées par les troupes russes sont concernées

La plupart des régions occupées de l'Ukraine sont concernées : Kherson, Luhansk, Donetsk et Zaporizhzhia. Il y a des cas de routage massif du trafic des opérateurs ukrainiens à travers les canaux russes. Les réseaux ukrainiens sont partiellement bloqués ou complètement déconnectés.

Selon Doug Madory, directeur de l'analyse Internet chez Kentik, « il ne s'agit pas d'un phénomène ponctuel. Tous les deux jours, un nouveau fournisseur passe sous pavillon russe ». La perturbation des infrastructures web est une tactique utilisée depuis le début de la guerre de Poutine, le 24 février 2022. Dans certaines régions du pays, les ukrainiens peuvent néanmoins compter sur la puissance du réseau Starlink.

En effet, le réseau Internet d'Elon Musk est devenu une véritable bouée de sauvetage pour le pays, tant sur le champ de bataille que dans la guerre pour l'opinion publique. Grâce aux satellites de Starlink, l'armée ukrainienne continue d'assurer des communications de bonne qualité et les civils ont encore accès aux actualités du monde entier.