Selon le South China Morning Post, Yahoo et Meta s'apprêtent à déployer une série d'événements virtuels à Hong Kong. L'île asiatique semble être le terrain de jeu idéal pour tester de nouvelles expérimentations dans le métavers.

Yahoo débarque sur Decentraland

Pour Yahoo, l'objectif est d'explorer de nouvelles technologies de publicité immersive. Pour y parvenir, l'entreprise va organiser des concerts virtuels dans le métavers (sur Decentraland), avec des artistes locaux. La société prévoit également d'émettre une quantité limitée de NFT. D'après Roger Li, directeur de la création publicitaire chez Yahoo Creative Studios dans la région Asie-Pacifique, 86% des membres de la génération Z (les personnes âgées de 20 à 30 ans) souhaitent plus d'expériences immersives et 80% des hongkongais s'intéressent déjà à la réalité virtuelle.

Dans la même catégorie

Le marché semble prêt et c'est pour cette raison que Yahoo veut tester ces nouvelles expériences dans cette région du monde. Selon Lorraine Cheung, responsable des communautés chez Yahoo Hong Kong, « Yahoo a toujours proposé un large éventail de services en ligne pertinents pour la vie quotidienne des gens, notamment en utilisant les dernières technologies pour améliorer et renforcer l'expérience utilisateur. Nous pensons que le métavers peut nous permettre d'aller encore plus loin, pour connecter les gens indépendamment du temps et de leur lieu d'habitation ».

L'entreprise est convaincue que « la prochaine vague de shopping numérique est arrivée ». Cette semaine, Yahoo a également décidé de lancer une exposition intitulée « The Abyss of Kwun Tong », à base de NFT. Il s'agit d'œuvres développées en collaboration avec des créateurs locaux, sur un quartier emblématique de Hong Kong qui a été transformé par des projets de réaménagement.

Hong Kong : l'eldorado du métavers ?

Yahoo n'est pas la seule entreprise à s'intéresser à Hong Kong. Plusieurs entreprises s'apprêtent à déployer diverses expériences liées au métavers. C'est notamment le cas de Meta qui a récemment le lancement d'une série d'initiatives liées au métavers, afin de proposer des expériences aux 7,4 millions d'habitants de la ville. Comme Yahoo, Meta est convaincu que Hong Kong est le terrain d'expérimentation idéal. Le géant américain va pouvoir tester sa propre plateforme : Horizon Worlds.

En début de semaine, Samsung Electronics a également lancé le premier fonds axé sur la technologie blockchain à Hong Kong. Une technologie en lien direct avec le développement du métavers. Selon un récent rapport du cabinet de conseil McKinsey, « d'ici 2030, les dépenses mondiales annuelles liées au métavers pourraient atteindre 5 000 milliards de dollars ». Le commerce électronique, l'apprentissage virtuel, la publicité et les jeux devraient être parmi les principaux secteurs contribuant au marché. Voilà pourquoi Samsung s'intéresse de près à cette technologie.