Le Web3 est un concept abstrait pour beaucoup d’internautes. Il renvoie à l’idée d’un Internet décentralisé exploitant la technologie des chaînes de blocs ou blockchains. Elle est notamment utilisée pour payer des achats en cryptomonnaies. Néanmoins, cela demande de suivre de nombreuses étapes : télécharger son wallet à chaque opération, sauvegarder sa clé privée, installer une extension…

Pour simplifier l’adoption au Web3, Sisun Lee et ses équipes ont créé Ramper. Il s’agit d’un outil qui permet aux développeurs de concevoir des sites web sur lesquels les utilisateurs peuvent acheter des cryptomonnaies en un clic, et en toute sécurité.

Un outil conçu pour les développeurs, par des développeurs

Ramper est un outil qui a été conçu par des développeurs professionnels. L’objectif est de permettre à chaque développeur de concevoir un onboarding utilisateur facilement compréhensible afin que les internautes puissent faire l’expérience du Web3 et des éléments qui le composent.

schéma avec utilisation de l'outil ramper

Ramper est simple d'utilisation. Illustration : Ramper.

schéma sans utilisation de l'outil ramper

Ramper supprime de nombreuses étapes. Illustration : Ramper.

Utiliser cet outil nécessite avant tout de se familiariser avec certains termes et éléments. Ramper est un SDK, c’est-à-dire un kit de développement logiciel destiné au Web3. Il permet de fournir un portefeuille de crypto que les développeurs intègrent dans leur DApps. Concrètement, il s’agit d’applications décentralisées, donc des services fonctionnant sur la blockchain (site web, jeu vidéo, marketplace…). Grâce aux DApps, les utilisateurs peuvent accéder à plusieurs services en toute sécurité. C’est dans ce cadre qu’elles sont utilisées dans Ramper.

Une fois le portefeuille de crypto intégré dans leur DApps, les utilisateurs de leur plateforme vont pouvoir interagir avec les fameux services proposés. Avant cela, les développeurs doivent toutefois choisir une des plateformes de blockchain proposées par Ramper. On retrouve l’Ethereum, la Terra 2.0 et le Polygon. On peut alors choisir si l’on veut que sa plateforme ou son site soit conçu avec le mode sombre ou clair.

Lorsque les utilisateurs se rendent sur une de nos applications décentralisées, il leur suffit de se connecter avec leur e-mail, leur compte Twitter ou Facebook ou encore MetaMask. La connexion SSO est aussi disponible. Ils peuvent ensuite acheter de la crypto en un clic, sans quitter l’application en question. Un objectif : simplifier l’accès au Web3.

L’outil est entièrement accessible gratuitement et peut être intégré grâce à un simple bout de code.