Une étude menée par l’équipe Meta Foresight en août 2021, résume le changement important des interactions humaines, en période de pandémie. Les conclusions du rapport intitulé « La grande réinitialisation des relations », expliquent en trois parties les nouveaux comportements émergents et leurs impacts, à savoir : la redéfinition des amis les plus proches, l’intérêt grandissant des différentes générations à la technologie et les influences sur les marques.

72% des gens redéfinissent leur cercle d’amis proches

36 000 personnes venues de 12 marchés ont été suivies et consultés par Meta Foresight en vue de déterminer les tendances relationnelles. Durant l’étude, l’équipe a cherché à comprendre les effets de la crise sanitaire sur la proximité sociale à travers une enquête détaillée couplée avec des entretiens et des analyses de métadonnées anonymisées.

Dans la même catégorie

À l’issue de l’enquête, Meta a souligné l’inclinaison des gens aux relations plus qualitatives avec des « petits cercles ». La première partie du document indique que 72% des personnes interrogées ont déclaré que « la pandémie les avait amenées à redonner la priorité à leurs amis les plus proches ». En substance, les enquêtes et entretiens attestent que les facteurs les plus déterminants des relations interpersonnelles sont la proximité physique et les valeurs communes.

Une quête de qualité qui profite aux marques

Meta rapporte également une distinction des comportements des sujets interrogés, selon leurs âges. Les trois générations d’adultes abordent différemment les relations en fonction de leurs étapes de vie.

Cependant, la grande majorité affirme une intention de tirer parti de la technologie pour élargir, améliorer et entretenir les connexions après la pandémie.

Cette redéfinition des priorités comme le rapprochement via les outils modernes, crée des opportunités pour les marques, selon Meta. D’après le rapport, les conséquences de cette réinitialisation sont nombreuses et bénéfiques. D’une part, les marques se transformeront en « facilitateur de relation » et seront plus sollicitées. D’autre part, l’engagement et la loyauté envers les marques seront renforcés. Enfin, les marques seront les leviers d’une « mémoire collective », conclut Meta.