Les difficultés rencontrées dernièrement par la plateforme d’échange de cryptomonnaies Celsius prouvent, encore une fois, l’instabilité de ce marché. L’entreprise d’achat et de revente américaine a annoncé, le 12 juin, le gel des retraits et des opérations sur son site alors que l’ensemble des monnaies numériques continuent de s'effondrer.

Les services de Celsius mis à l’arrêt

Depuis plusieurs jours, les 1,7 million d’utilisateurs de la plateforme d’échange de cryptomonnaies Celsius ne peuvent plus retirer, échanger ou transférer de monnaies décentralisées de leur compte. La raison évoquée par l’entreprise pour cet arrêt brutal est celle de la situation extrême du marché. « Nous prenons cette mesure nécessaire dans l’intérêt de l’ensemble de notre communauté afin de stabiliser les liquidités et les opérations pendant que nous prenons des mesures pour préserver et protéger les actifs. En outre, les clients continueront à accumuler des récompenses pendant l’arrêt des services, conformément à notre engagement envers eux », précise-t-elle dans un communiqué.

Par récompenses, Celsius entend un retour sur investissement. La plateforme est connue et utilisée pour son principe de « staking ». Il s’agit d’un processus permettant aux utilisateurs de bloquer leurs actifs dans un contrat intelligent afin que ces derniers participent aux opérations de la blockchain. En faisant cela, les investisseurs gagnent un pourcentage des transactions calculé grâce à un taux d’intérêt. Celui de Celsius peut s’élever jusqu’à 18,63 %.

La plateforme reposait également sur un principe de réhypothécation, une opération qui permet aux banques de se servir des actifs déposés en garantie par leurs clients afin d’assurer leurs propres emprunts. En contrepartie, les clients bénéficient d’emprunts à des taux plus attractifs ou se voient offrir des remises. Celsius garantissait à ses utilisateurs de pouvoir retirer leur argent à tout moment, sous trois jours. L’arrêt des retraits les empêche de récupérer leurs cryptomonnaies.

Pour le moment, aucune date de reprise de ces services n’a été annoncée par l’entreprise qui estime « qu’il y a beaucoup de travail à faire pour examiner les différentes solutions, ce processus prendra du temps, et il peut y avoir des retards ».

La valeur des cryptomonnaies s’effondre

L’annonce de Celsius a grandement secoué la sphère crypto qui repose sur un marché extrêmement volatil. Le prix du bitcoin a chuté en dessous des 22 000 dollars, son plus bas point depuis 17 mois, tandis que l’ether a perdu 15% de sa valeur, passant même sous la barre des 1000 dollars.

Cette récession violente des cryptomonnaies n’est pas sans rappeler l’effondrement du stablecoin TerraUSD et du Luna, la cryptomonnaie à laquelle il était adossé, au cours du mois de mai. Une perte de 300 milliards de dollars avait été déplorée à la suite de ce krach. Par ailleurs, Celsius entretenait une relation proche avec la blockchain Terra. La plateforme a injecté 500 millions de dollars dans Anchor, un des trois protocoles principaux de Terra, pour maintenir le stablecoin hors de l’eau, en vain.

Si pour le moment l’avenir de Celsius est incertain, d’autres plateformes d’échanges pourraient se retrouver dans la même situation. C’est le cas de Coinbase qui a révélé qu’elle comptait remercier 1 100 employés, soit 18 % de ses effectifs, à cause de la récession du marché.