Décidément, le lanceur LV0010 ne tient pas ses promesses. La dernière mission d'Astra qui consistait à livrer des satellites météorologiques de la NASA en orbite s'est soldée par un échec. Le booster du deuxième étage s'est arrêté 10 minutes après le lancement.

Nouvel échec pour Astra

L'objectif de la collaboration entre la NASA et Astra était de placer en orbite six satellites météorologiques, les Tropics CubeSat, conçus pour aider l'agence spatiale américaine à mieux anticiper et suivre le développement des tempêtes tropicales. Malheureusement pour la jeune pousse, c'est un deuxième échec en seulement quelques mois. Astra expliqué dans un tweet que « la propulsion de l'étage supérieur s'est arrêté prématurément et nous n'avons pas pu livrer les charges utiles en orbite ».

La société précise que de plus amples informations seront prochainement publiées, après un examen complet des données. Néanmoins, la NASA tente de relativiser et laisse une chance à Astra. Pour Thomas Zuburchen, administrateur associé de la division scientifique au sein de l'agence spatiale, « bien que le lancement d'aujourd'hui avec Astra ne se soit pas déroulé comme prévu, la mission a offert une belle opportunité pour tester un nouveau genre de lancement ».

Une série inquiétante ?

Les équipes sont déçues, évidemment, mais ce sont des étapes ordinaires dans le quotidien de la NASA et de ses partenaires. En effet, Thomas Zuburchen est convaincu que « l'innovation est nécessaire pour que nous puissions être à la pointe, et cela passe parfois par des échecs comme celui-ci ». Il y a quelques mois, la dernière mission d'Astra s'était également soldée par un échec, avec la perte de quatre CubeSats, dont trois provenant d'universités partenaires. Ce premier échec avait été imputé à deux problèmes distincts : une erreur de câblage et un défaut de logiciel.

RocketLab, SpaceX, BlueOrigin, toutes les entreprises privées du secteur spatial ont déjà été confrontées à cette situation. On se souvient notamment des échecs de SpaceX avec ses trois premiers lancements Falcon 1 de 2006 à 2008. Cependant, certains experts estiment que la série d'échecs d'Astra commence à ressembler à un vrai problème. Sur les sept dernières tentatives de lancement orbital, cinq se sont soldées par un échec, avec des problèmes divers et variés à chaque fois (failles logicielles, pannes moteur, etc.).