Lors d’une présentation organisée par Elon Musk devant ses employés, le milliardaire a déclaré qu’une introduction en bourse de Starlink serait envisageable « d’ici 3 à 4 ans ». Par le passé, il a assuré qu’une IPO pourrait avoir lieu bien avant cette date.

Elon Musk et la bourse, toute une histoire

Le média CNBC a pu écouter un enregistrement réalisé lors de la présentation. Dans celui-ci, on peut entendre Musk déclarer : « Je ne sais pas exactement quand ce sera le cas, mais peut-être que ce sera dans trois ou quatre ans - je ne sais pas, c'est une supposition ». Il a par ailleurs souligné que l'entreprise Starlink devait être « dans une situation tranquille » avec une « bonne prévisibilité ». Lorsque ce stade sera atteint, le PDG estime qu'il « serait très judicieux de la transformer en société publique », a déclaré le PDG de SpaceX.

Elon Musk a également souhaité avertir ses employés sur la situation des entreprises publiques, qui peuvent perdre de la valeur si elles n’atteignent pas leurs objectifs. « Les marchés publics sont inconstants et vous donnent des coups de pistolet si vous ne répondez pas aux attentes », a-t-il déclaré, avant d'ajouter qu’« être public est définitivement une invitation à la douleur. Et le prix de l'action est juste une distraction ».

Pour rappel, le PDG de SpaceX entretient des relations complexes avec les actionnaires et le monde de la finance en général. En 2018, il a accepté de payer des millions de dollars à la Securities and Exchange Commission (SEC), l'organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers, en réponse à des accusations de fraude autour d'un projet avorté de privatisation de Tesla. Aussi, il est actuellement en conflit avec Twitter au sujet de la privatisation du réseau social.

Une parabole Starlink sur le toit d'une maison.

Pour se connecter à Starlink, les utilisateurs doivent acheter une parabole. Image : SpaceX

Pas la première fois que Musk évoque une IPO de Starlink

Depuis plusieurs années, des investisseurs potentiels interrogent SpaceX sur une possible séparation de Starlink afin que cette dernière, qui propose un réseau Internet haut débit par satellite aux zones les plus reculées du monde, puisse être introduite en bourse.

En 2019, Elon Musk a d’ailleurs affirmé dans un e-mail qu’il « sera probablement judicieux de rendre Starlink public dans environ trois ans », c’est-à-dire en 2022. L’année dernière, il a reculé cette date via un tweet dans lequel il déclarait qu’il fallait s’attendre à « au moins quelques années avant que les revenus de Starlink soient raisonnablement prévisibles ».

Les déclarations récentes du milliardaire devant ses employés vont donc dans le sens de ces derniers propos.

Pour le moment, Starlink est une affaire qui marche mais elle a encore du chemin à parcourir

En plus de parler de la possible IPO de Starlink, Elon Musk a révélé à travers une vidéo comment la fusée Starship déploierait, à l’avenir, les satellites Starlink. En effet, les Starlink 2.0 sont plus imposants que leurs prédécesseurs et ne peuvent donc pas être lancés par Falcon 9. SpaceX doit par conséquent attendre que Starship soit prête afin de pouvoir passer à la prochaine étape de son projet.

Pour l’heure, environ 2 500 satellites Starlink se trouvent en orbite basse. La firme compte désormais plus de 500 000 utilisateurs à travers le monde et est disponible dans 32 pays. La valorisation de SpaceX est quant à elle récemment passée à plus de 125 millions de dollars suite à une levée de fonds.