Le média américain Business Insider a révélé, le 2 juin, que Meta travaillerait sur un nouveau service publicitaire destiné à son réseau social Facebook. Intitulé « basic ads » en interne, ce nouvel outil permettra aux annonceurs de promouvoir leurs produits sans se servir des données personnelles des utilisateurs.

Repenser la publicité

Alors que les interrogations autour des informations privées récupérées par les applications se multiplient, Facebook préparerait un nouveau modèle publicitaire. Le « basic ads », qui n’en est qu’à ses premières étapes de développement, utilisera le taux d’engagement ainsi que les vidéos regardées sur la plateforme pour cibler de potentiels clients.

Une des sources de Business Insider a indiqué que « “basics ads” contraste avec l’une des fonctionnalités principales de la plateforme de publicité de Facebook : le ciblage par granularité ». C’est de cette technique dont se sert le service publicitaire actuel du réseau social. Elle permet aux marques de toucher un public précis de consommateurs en se servant de leurs données personnelles récoltées sur des sites et des applications tierces.

Le nouveau modèle, lui, devrait d’abord être testé en Europe avant d’être exporté sur le territoire américain. Aucune date n’a été évoquée pour le moment.

Facebook tente de garder la tête hors de l’eau

Le ciblage publicitaire est de plus en plus difficile pour les acteurs du domaine. Notamment à cause de l’App Tracking Transparency (ATT) introduite par Apple en avril 2021 lors de la mise à jour iOS 14.5. Cette fonctionnalité donne la possibilité aux utilisateurs de choisir s’ils désirent partager leurs données avec une application à des fins publicitaires.

Aperçu de l'App Tracking Transparency.

Facebook a proposé une série d'outils à ses annonceurs pour mieux mesurer l'efficacité de leurs campagnes. Image : Apple

L’arrivée de l’ATT a été une importante source d’inquiétude pour Facebook. Meta, sa maison mère, a d’ailleurs annoncé lors du bilan financier du dernier trimestre 2021, avoir été très fortement impactée par ce changement. La société de gestion de données Lotame estime que le préjudice de l’ATT envers Meta pourrait s’élever à 12,8 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour 2022.

Le challenge pour Facebook est désormais d’attirer les annonceurs vers un nouveau modèle publicitaire. Ce business joue un rôle vital pour le géant des réseaux sociaux. En 2021, 97% des recettes générées par le réseau social étaient tirées de la publicité.