L'administration Biden veut que la part des voitures électriques représente 50% d'ici 2030. À huit ans de l'objectif, les États-Unis sont encore très loin du compte. Aujourd'hui, la part des ventes des véhicules électriques ne représente que 3%. Un taux d'adoption plus faible qu'en Europe.

50% de voitures électriques en 2030 ?

Les États-Unis se sont fixés un objectif ambitieux pour tenter de révolutionner la mobilité des américains. Pour y parvenir, les associations et les défenseurs de l'environnement ont réussi à faire voter une loi pour accompagner ce changement. Les sénateurs se sont arrêtés sur un objectif ambitieux : 50% des véhicules vendus en 2030 devront être des véhicules à émissions nulles (un mélange de véhicules électriques et de véhicules hybrides). Ils ont obtenu une enveloppe de 7,5 milliards de dollars pour augmenter le nombre de stations de recharge, mais cela risque d'être insuffisant.

L'intérêt des consommateurs américains pour les véhicules électriques est élevé. CarMax, une plateforme de vente en ligne semblable à La Centrale, a mené une étude sur le sujet et confirme que depuis 2021, « il y a une croissance constante des recherches sur les véhicules électriques, ainsi qu'une augmentation des essais de conduite ». Ces deux indicateurs ont augmenté de manière significative entre février et mars 2022. L'entreprise note que pendant cette même période, le prix de l'essence a augmenté de 66 centimes par gallon en moyenne.

L'Europe a de l'avance sur les États-Unis

Si sur le papier l'avenir semble radieux, la réalité est différente. Les américains achètent effectivement plus de véhicules électriques que jamais. Cependant, ils ne représentent encore que 3% du marché. Un chiffre inquiétant quant aux objectifs ambitieux du pays. En comparaison, l'Europe fait figure de bon élève. En Allemagne, près de 14% des nouvelles voitures vendues en 2021 étaient des véhicules électriques et 12,5% des hybrides rechargeables. Même chose au Royaume-Uni avec 11,6% de véhicules électriques vendus en 2021. En France, 13,5% des voitures vendues en mars 2022 étaient des véhicules électriques.

Aux États-Unis, une autre étude montre la géographie de l'adoption des véhicules électriques. C'est totalement déséquilibré. Les prix gros marchés se trouvent à Washington, en Californie, en Utah, en Arizona et en Oregon. C'est dans le centre du pays que les ventes sont les plus faibles. Une étude menée par JD Power montre que les acheteurs américains sont plus susceptibles d'acheter des voitures électriques dans l'Ouest du pays (31%). Un taux d'adoption de 50% en 2030 semble utopique, notamment à cause des difficultés en approvisionnement pour fabriquer les batteries lithium-ion des véhicules électriques.