Présenté pour la première fois en 2021, le « Tesla Bot » d’Elon Musk interroge encore quant à ses applications réelles. Le patron de Tesla avait expliqué qu’il pourrait accomplir des tâches « dangereuses, répétitives ou ennuyeuses », et que dans le futur il serait capable de remplacer les humains dans les métiers physiques. Pour l’instant, ce robot fait surtout office de nouvelle lubie pour le milliardaire.il devrait se dévoiler un peu plus à la fin de l’été 2022.

Un androïde encore mystérieux

À travers un tweet, le patron de Tesla rappelle ce 3 juin l’existence de son robot Optimus. Celui-ci devrait bientôt se montrer à l’occasion du Tesla AI Day qui se déroulera le 30 septembre prochain. Initialement prévue pour le 19 août, cette seconde édition de l'événement a été repoussée de plusieurs semaines car « d’ici là nous aurons un prototype fonctionnel de Optimus », explique Elon Musk.

Bientôt un an après la première présentation de cet androïde, il y a peu d’informations concernant son fonctionnement et ses caractéristiques exactes. Il mesurera 1,80 mètre, pèsera 125 kg, et devrait être capable d’effectuer des tâches physiquement épuisantes pour l’être humain. Optimus devrait s’inspirer des voitures autonomes de Tesla. Elon Musk avait expliqué vouloir profiter des avancées technologiques faites dans l’automobile pour les intégrer à d’autres projets de recherche, dont la robotique.

Les robots de Tesla plus importants que les voitures dans le futur ?

Au début de l’année, le milliardaire s’était fendu de plusieurs déclarations audacieuses. D’après lui, ses futurs robots ont « le potentiel d'être plus importants que l'activité automobile ». Il prétend aussi que ses machines humanoïdes pourraient être une réponse à la pénurie de main-d'œuvre à laquelle font face les États-Unis.

Plus largement, Tesla a de grandes ambitions en matière d’intelligence générale artificielle (AGI), c’est-à-dire la reproduction des capacités cognitives humaines par logiciel. Un tel dispositif pourrait théoriquement remplacer l’humain dans l’accomplissement de n’importe quelle tâche.

Il faudra attendre la deuxième édition du Tesla AI Day le 30 septembre prochain pour savoir si le projet d’Elon Musk va dans le sens de ses prises de positions. Le milliardaire est connu pour ses promesses qui n’aboutissent pas toujours. S'il s’avère que les robots humanoïdes ne sont pas encore pour demain, il sera possible de se rabattre sur son compagnon le plus fidèle, le robot chien Spot de Boston Dynamics, qui a reçu des améliorations le mois dernier.