Mohalla Tech, la société indienne qui possède le réseau social ShareChat, a levé 300 millions de dollars ce lundi 30 mai, rapporte Reuters. Alphabet, maison mère de Google, fait partie des investisseurs. Elle est accompagnée par le géant des médias indiens, Times Group, et par un fonds souverain de Singapour, Temasek. L’application, qui permet d’échanger des vidéos et des messages privés est dorénavant évaluée à près de 5 milliards de dollars.

La valeur de l'application ShareChat a doublé en un an

L’application ShareChat, a déjà effectué plusieurs levées de fonds, dont une en juillet 2021. Celle-ci lui avait permis d’être évaluée à 3 milliards de dollars, principalement grâce à un investissement de 145 millions de dollars du fonds souverain de Singapour, Temasek. Lundi 30 mai, Google, en négociation depuis janvier 2021, a finalement participé à la dernière levée de fonds en date, permettant à Mohalla Tech de collecter 300 millions de dollars.

L’entreprise qui possède aussi les applications de vidéos courtes, Moj et MX TakaTak, est maintenant valorisée à 5 milliards de dollars. Ce n’est pas la première fois qu’une entreprise américaine investit dans le groupe indien. En avril 2021, Twitter et Snapchat avaient contribué à la croissance de Mohalla Tech, qui était évalué à 2 milliards de dollars. Un an plus tard, la valeur de la société a plus que doublé.

ShareChat possède actuellement 180 millions d’utilisateurs actifs. Les applications Moj et MX TakaTak culminent à 300 millions d’utilisateurs combinés. Cela permet à Mohalla Tech d’occuper une position de force dans le secteur des réseaux sociaux indiens. À titre de comparaison, l'application TikTok représentait 1 milliard d’abonnés actifs dans le monde en 2021.

L’Inde, un territoire stratégique pour la tech

Depuis l’interdiction de TikTok en Inde en 2020, les startups locales qui proposent des applications de diffusion de vidéos courtes ont connu une croissance fulgurante. Google avait déjà investi dans ce secteur en injectant 100 millions de dollars dans l’application Josh, propriété de la société indienne VerSe Innovation, concurrent de Mohalla Tech.

Il y a un vrai appétit des géants de la tech pour le marché indien des startups. En 2021, l’ensemble des investissements dans les sociétés tech indiennes a atteint le montant record de 35 milliards de dollars. Google dispose encore d’un plan d’investissement de 10 milliards de dollars en Inde, un territoire stratégique pour le futur des entreprises du numérique. Il pourrait s’agir d’une alternative intéressante face à un marché chinois très contrôlé par le pouvoir.

Cependant, suite à une année record en termes de croissance, l'économie indienne fait face à un important ralentissement, entraînant une baisse des investissements en 2022. À ce contexte économique défavorable s'ajoute la politique indienne autoritaire. La nouvelle réglementation de l’Inde qui met fin à l’anonymat en ligne aura pour conséquence d'entraîner la fermeture de nombreuses entreprises, comme les fournisseurs de VPN. Une situation qui amènera les investisseurs étrangers à adapter leurs stratégies.