Après près de deux mois et demi de confinement, les autorités de Shanghaï ont finalement annoncé que la ville allait doucement entamer son retour à la normale. Cela devrait alléger les pressions exercées par cette situation sur la chaîne d’approvisionnement du secteur technologique mondial.

Le confinement à Shanghai a eu d’importantes répercussions

En effet, la politique très restrictive « zéro Covid » de la Chine, qui consiste à imposer un confinement très strict dès les premiers cas, a été mise en place à la mi-mars. Depuis, quasiment tous les habitants de la ville sont bloqués chez eux sans possibilité de sortir, entraînant d’ailleurs une situation très préoccupante concernant la santé mentale des shanghaiens.

Dans la même catégorie

En conséquence, de nombreuses usines ont dû fermer leurs portes ; en plus d’entraîner une baisse de la production, cela a également confronté les opérateurs logistiques et les exportateurs à de grandes difficultés. Comme le rappelle le cabinet McKinsey néanmoins, certains employés d’usines, ainsi que du port à conteneurs de Shanghaï continuent de travailler et pour pouvoir y parvenir, ne quittent jamais leur lieu de travail, comme cela a été le cas chez le fabricant de puces électroniques SMIC. Ainsi, si la chaîne d’approvisionnement mondiale est ralentie, elle n’est pas non plus entièrement stoppée.

Malgré cela, les conséquences sont nombreuses. Les géants Foxconn, Tesla et Toyota ont ainsi été contraints de stopper ou de freiner leur production. De son côté, Apple a pris la décision d'accélérer son retrait de la Chine pour transférer la majorité de ses usines en Inde et au Vietnam.

La vie économique redémarre dans la métropole

Les autorités de Shanghai ont récemment annoncé avoir contrôler la propagation du virus. Les districts n’ayant pas enregistré de nouvelle contamination depuis 14 jours vont donc rouvrir et se voir imposer quelques restrictions. Dans ce contexte, les magasins et centres commerciaux locaux rouvrent lentement, et de nombreux services de transport public ont également repris du service, rapporte The Register.

Vue aérienne de la ville de Shanghai.

Les usines rouvrent à Shanghai, endroit clé de la chaîne d'approvisionnement mondiale. Photographie : Photoholgic / Unsplash

Les dirigeants de la ville ont expliqué que 1 700 entreprises clés axées sur la production dans la région ont repris le travail et la production, tout comme 450 institutions financières clés et 580 entreprises importantes pour le commerce extérieur. De même, 88 % des usines dédiées au secteur de l’e-commerce local ont rouvert ; des entreprises comme Alibaba et JD.com ont été grandement affectées par le confinement appliqué à Shanghai.

Enfin, les autorités ont aussi annoncé des programmes de subventions pour les industries, notamment le développement de logiciels. D’ailleurs, elles espèrent que le confinement aura accéléré l’adoption par les entreprises d’outils numériques de gestion, jugés plus efficaces que ce qui était utilisé avant la pandémie.

Si Shanghai débute sa réouverture, les effets du confinement sur la chaîne d’approvisionnement devrait encore se faire ressentir quelque temps, d’autant plus qu’ils viennent se joindre à la pénurie de semi-conducteurs ainsi qu’à la guerre en Ukraine, qui cause aussi d’importants problèmes d’approvisionnement dans le monde.