Dans un communiqué de presse diffusé le 24 mai 2022, Samsung a dévoilé son plan d'investissement pour les cinq prochaines années à venir. Avec une enveloppe globale de 356 milliards de dollars (330 milliards d'euros), le géant sud-coréen décide d'investir massivement dans les semi-conducteurs, les biotechnologies et l'intelligence artificielle.

Le géant sud-coréen va recruter 80 000 employés

Alors que la plupart des gens associent principalement Samsung aux smartphones et aux téléviseurs, cet investissement massif prouve qu'il ne s'agit que la partie visible de l'activité du géant coréen. Avec sa filiale Samsung Electronics, l'entreprise décrochait la première place en termes de ventes, dans le classement des producteurs de semi-conducteurs. Entre 2020 est 2021, les revenus de l'entreprise ont augmenté de 28%. Le fabricant coréen se positionne juste devant Intel. Avec ce nouvel investissement, Samsung montre qu'il compte bien conserver cette position de leader.

Pour soutenir cette croissance, l'entreprise sud-coréenne prévoit d'embaucher 80 000 employés supplémentaires d'ici 2026. Cet investissement de 330 milliards d'euros est le plus important jamais annoncé depuis l'existence du groupe. Plus que jamais, les enjeux sont de taille. Un investissement largement supérieur que celui réalisé par l'entreprise au cours des cinq années qui viennent de s'écouler. Initialement, Samsung avait promis un investissement de 175 milliards d'euros. Face aux enjeux du marché, le géant sud-coréen a préféré revoir sa feuille de route et taper encore plus fort.

Samsung prévoit aussi s'attaquer aux puces M1 d'Apple

Selon le Korea Herald, Samsung Electronics utilisera cet investissement pour renforcer ses processus de conception et de fabrication de puces. L'entreprise va démarrer la production des puces de 3 nm pour ne pas laisser TMSC prendre le large. Cet investissement devrait également permettre au groupe de développer de nouveaux semi-conducteurs, plus puissants, pour les robots et de nombreuses applications d'intelligence artificielle. Dans son communiqué de presse, Samsung explique aussi vouloir accélérer les recherches sur le déploiement de la 6G.

Samsung prévoit également de s'attaquer aux puces M1 d'Apple. Un groupe de travail baptisé « Dream Platform One team » sera justement en charge de travailler sur le développement de ce nouveau SoC. Sur les 330 milliards d'euros annoncés, la grande majorité (environ 80%) est destinée à la Corée du Sud, pays d'origine de l'entreprise. Samsung prévoit d'agrandir ses usines et promet que cet investissement permettra de créer un million d'emplois de manière indirecte, auprès de ses fournisseurs.