SpaceX vient de lever 1,5 milliard de dollars de fonds, faisant augmenter sa valorisation à 125 milliards de dollars, contre 100 milliards l’année dernière. Dans ce contexte, SpaceX propose de racheter des actions aux actionnaires existants, pour donner aux employés la possibilité d'encaisser des fonds.

La constellation Starlink continue de s’agrandir

Malgré l’inflation, SpaceX continue sa croissance et les investisseurs croient en ses projets. Pour l’heure, l’entreprise d’Elon Musk se concentre principalement sur deux activités. La première est Starlink, sa constellation de satellites destinée à apporter un réseau Internet haut débit à toutes les régions les plus reculées du monde. SpaceX a d’ores et déjà envoyé plus de 2 400 satellites en orbite terrestre, et prévoit d’en envoyer des milliers de plus. Actuellement, l’entreprise est capable de produire 45 satellites par semaine. Elle construit aussi les paraboles individuelles permettant aux utilisateurs de se connecter aux satellites.

À l’instar de nombreuses autres entreprises, SpaceX est contrainte d’augmenter ses prix, notamment ceux à son abonnement Starlink. Outre-Atlantique, il est ainsi passé de 99 à 110 dollars mensuels. La firme a également augmenté les prix des lancements de ses fusées Falcon 9 et Falcon Heavy. En cause, d'importantes pressions sur les coûts liées aux matières premières et à la logistique.

SpaceX se concentre sur Starship

La seconde priorité de SpaceX est Starship, sa fusée ultra-lourde destinée aux voyages lointains dans l’espace. Lorsqu’elle sera complétée, elle sera encore plus puissante que le SLS, le lanceur de la NASA qui doit ramener des humains jusqu’à la Lune. Le développement du Starship ainsi que de Super Heavy, son lanceur, a toutefois pris du retard : SpaceX n’a pas réalisé de test de son vaisseau depuis plus d’un an maintenant, et attend encore le feu vert des autorités américaines pour opérer son premier vol orbital.

Pour l'heure, Starship n'en est qu'au stade de prototype. Photographie : SpaceX

En outre, Starship est le véhicule qui a été choisi par la NASA pour poser les astronautes sur le sol lunaire dans le cadre du programme Artemis : si le SLS doit les emmener jusqu’en orbite, la fusée de SpaceX doit les y poser, notamment car, contrairement au SLS, elle est réutilisable et peut donc se poser pour ensuite redécoller.

À terme, l’ambition de SpaceX est que Starship soit utilisé comme un moyen de transport entre la Terre et la Lune et, éventuellement, entre la Terre et Mars. Pour cela, Elon Musk veut disposer de différents sites de lancement un peu partout dans le monde, et son entreprise est d’ores et déjà en train de construire des « ports spatiaux » au large du Texas en transformant des plateformes pétrolières.

Elon Musk fait polémique

Comme le rapporte le Wall Street Journal, l’entreprise a également lancé une importante campagne de recrutement et a publié plus de 850 offres d'emploi sur son site web, allant d'ingénieurs en logiciels à des soudeurs.

Malgré la bonne santé de ses entreprises, SpaceX et Tesla, qui continue de croître, Elon Musk est actuellement dans la controverse. En effet, SpaceX aurait versé 250 000 dollars à une hôtesse de l'air pour s'assurer qu'elle se taise après qu'Elon Musk lui ai fait des « propositions sexuelles ». La présidente de SpaceX, Gwynne Shotwell, a déclaré au personnel de l'entreprise qu'elle pensait personnellement que les allégations faites contre Musk étaient fausses, ce dernier a également nié les faits.

Par ailleurs, Elon Musk est la cible des critiques après avoir suspendu le rachat de Twitter, dont il avait annoncé faire l’acquisition quelques semaines plus tôt.