Ce projet semble tout droit sorti d'un roman de science-fiction. Pourtant il est bien réel. Selon The Register, Lonestar, startup américaine basée en Floride, prévoit d'installer des datacenters sur la Lune, à l'abri des catastrophes naturelles et des bombes des humains.

Lonestar veut construire des datacenters sur la Lune

Lonestar a imaginé ce projet pour stocker les données les plus importantes du monde entier, celles qui doivent rester intactes aussi longtemps que possible. La startup travaille actuellement au déploiement de la mission « Lonestar Data Holdings ». Celle-ci a une mission unique et différente de celle de tout autre fournisseur de cloud : construire des datacenters sur la Lune pour sauvegarder les données du monde et les protéger de tout incident majeur qui pourrait avoir lieu sur Terre (guerre nucléaire, catastrophe naturelle, etc.).

Dans la même catégorie

Selon Christopher Stott, fondateur et CEO de Lonestar, « à mon sens, il est inconcevable que nous gardions nos données les plus précieuses, nos connaissances et nos données, sur Terre, là où nous faisons en ce moment-même exploser des bombes. Nous devons mettre nos données hors de notre planète, là où nous pouvons les garder en sécurité, le plus rapidement possible ». L'idée est de sauvegarder le savoir humain, peut-être pour que d'autres formes de vie extra-terrestre puissent tomber dessus dans plusieurs millions d'années.

Un premier test aura lieu fin 2022

« Si nous ne le faisons pas, qu'adviendra-t-il de nos données sur Terre ? ». C'est en partant de ce constat que Lonestar a décidé de s'intéresser à la Lune. L'un des côtés de la Lune est « verrouillé » par les marées et fait constamment face à la Terre, ce qui signifie qu'il serait possible d'établir une communication constante, avec une visibilité directe entre les appareils de la Lune et notre planète. Lonestar va lever 5 millions de dollars auprès d'investisseurs comme Seldor Capital et 2 Future Holding pour tenter de mener à bien ce projet.

Cependant, l'entreprise aura besoin de lever plus d'argent. Pour y parvenir, elle devra prouver que sa technologie est fiable et que son projet est réalisable. Le mois dernier, Lonestar a déjà annoncé avoir signé des contrats pour lancer des prototypes de démonstration à bord des alunisseurs d'Intuitive Machines, une entreprise financée par la NASA. Fin 2022, Intuitive Machines enverra Nova-C sur la Lune pour sa toute première mission. Lonestar pourra alors effectuer un test logiciel, en stockant un petit nombre de données au sein du matériel de l'alunisseur.