Selon un récent rapport publié par Business Insider, SpaceX aurait versé 250 000 dollars à une hôtesse de l'air pour s'assurer qu'elle se taise après qu'Elon Musk lui ai fait des « propositions sexuelles ». Le patron de Tesla et SpaceX a déclaré que ces accusations étaient totalement fausses.

Elon Musk aurait tenté d'acheter le silence de cette hôtesse de l'air

C'est une amie de l'hôtesse de l'air qui a décidé de prendre la parole. Elle précise que la victime présumée travaillait comme membre d'équipage sur un vol privé de SpaceX. En 2016, Elon Musk lui aurait demandé un « massage érotique complet du corps dans une chambre privée ». Avant cela, SpaceX aurait même encouragé l'hôtesse à obtenir une licence de masseuse. Au cours du massage, Musk aurait retiré le drap qui recouvrait la moitié inférieure de son corps, lui montrant son pénis en érection. Le milliardaire lui aurait proposé « d'acheter un cheval si elle en faisait plus ». L'hôtesse de l'air est cavalière.

Dans la même catégorie

Selon les déclarations de l'amie de la victime présumée, l'hôtesse de l'air aurait refusé d'effectuer tout acte sexuel avec Elon Musk, mais elle était vraisemblablement « très bouleversée après le vol ». Suite à cet incident, SpaceX a réduit le temps de travail de l'hôtesse de l'air. Le rapport de Business Insider précise qu'une première plainte a été déposée auprès du service des ressources humaines de SpaceX en 2018. La jeune femme affirmait que sa carrière au sein de l'entreprise avait souffert de ce refus. Un accord de départ avait à l'époque été conclu. L'hôtesse de l'air avait obtenu 250 000 dollars pour garder le silence sur cette affaire.

Une culture du harcèlement sexuel chez SpaceX et Tesla ?

Quelques jours avant la divulgation de cette histoire, Elon Musk avait publié plusieurs tweets en expliquant à ses abonnés que « des attaques politiques à mon encontre vont s'intensifier de façon spectaculaire dans les mois à venir ». Il a également averti qu'il serait victime d'une « campagne de coups bas ». Le milliardaire a certainement tenté de prendre de l'avance sur cette histoire en incitant sa communauté à ne pas croire à ces accusations. Elon Musk a déclaré que « si j'étais enclin à me livrer à du harcèlement sexuel, il est peu probable que ce soit la première fois dans toute ma carrière de 30 ans que cela soit mis en lumière ».

Pourtant, plusieurs employés ou anciens de SpaceX et de Tesla ont déclaré que les deux entreprises dirigées par Elon Musk avaient une culture du harcèlement sexuel. À plusieurs reprises, les entreprises d'Elon Musk ont été accusées de ne pas bouger après que des actes de harcèlement sexuel aient été signalés. Tesla fait notamment face à de multiples poursuites judiciaires parce que son département des ressources humaines n'a pas suffisamment protégé les travailleurs des usines. Un employé a même déclaré que les tweets de Musk, qui contiennent parfois des sous-entendus sexuels, contribuent à donner l'exemple quant au comportement des employés.