Lors d’une conférence qui s’est tenue à Miami le 16 mai, Elon Musk a laissé entendre que renégocier l'acquisition de Twitter à un prix inférieur n’était « pas exclu » d’après le New York Times. En attendant la fin de la transaction, les deux parties se tirent dans les pattes.

Qui aime bien, châtie bien

Durant l’événement, le dirigeant de Tesla a suggéré l’idée de rediscuter le prix de rachat du réseau social, établi à 44 milliards de dollars le 26 avril. Il répondait à la question d’un des participants évoquant cette possibilité après l’annonce des chiffres sur le nombre de comptes spams et de robots présents sur la plateforme.

Elon Musk a indiqué que les estimations de Twitter, à savoir que ces comptes ne représentent que 5% des profils, étaient difficiles à croire. Selon lui, ils représentent au moins 20% des 229 millions de comptes Twitter. « Pour le moment, on m’a indiqué qu’il n’y avait aucun moyen de savoir le nombre de bots », a-t-il expliqué lors de l’échange.

Au cours de la même journée, Parag Agrawal, directeur général du réseau social, a détaillé dans un thread comment l’entreprise calculait le nombre de bot et a déclaré « avoir partagé une vue d’ensemble du processus d’estimation avec Elon la semaine dernière ». Elon Musk a répondu à ce fil de discussion avec un emoji crotte avant de demander « comment savoir ce que les publicitaires vont obtenir pour leur argent ».

Pourtant, le patron de SpaceX semble savoir comment ce chiffre est estimé. Dernièrement, il a entrepris de calculer lui-même le nombre de robots du réseau social à travers « un échantillon aléatoire de 100 followers de Twitter » et a invité ses abonnés à faire de même. Il a explicitement affirmé dans le même fil de discussion qu’il s’agissait de la méthode de Twitter. Ce qui n’a, par ailleurs, pas plu au service juridique de Twitter. Selon eux, Elon Musk a rompu l’accord de non-divulgation en révélant cette méthodologie.

Malgré leurs mésententes, les deux parties ont annoncé être toujours intéressées par la proposition d’achat.

L’accord est toujours en suspens

La proposition de rachat est toujours gelée. Elon Musk réclame que le réseau social communique plus de détails sur la part de faux comptes parmi ses utilisateurs actifs. Pour lui, c’est essentiel, car le milliardaire a promis de doubler les revenus publicitaires de Twitter avant 2028.

À la suite de cette annonce, le cours de l’action de Twitter a considérablement baissé. Le titre s’échange aujourd’hui, 17 mai, aux alentours des 37 dollars. Bien loin des 54,20 dollars par action promis par Elon Musk.

Les analystes pronostiquent une renégociation du prix de l’accord par le principal intéressé. Twitter sent également le vent tourner. Le réseau social a annoncé aujourd’hui avoir déposé sa déclaration préliminaire de procuration, un formulaire requis pour toutes les sociétés qui organisent des votes d’actionnaires, auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis. Cela dans le but de réaliser la transaction au prix et aux conditions convenus le plus rapidement possible. La transaction pourrait bientôt se décongeler.