La publicité en ligne est essentielle pour développer son activité B2B. Pour ce faire, LinkedIn joue un rôle central. La plateforme sociale compte 774 millions d’utilisateurs dans le monde. Cela fait d’elle une pierre angulaire de toute stratégie social media marketing pour les entreprises s’adressant à une audience professionnelle. Sa régie publicitaire permet de développer sa notoriété, promouvoir une offre ou un événement et trouver de nouveaux clients. Nous vous dévoilons six conseils pour vous aider à concevoir au mieux votre campagne LinkedIn ads.

Nos conseils pour lancer une campagne LinkedIn ads

Formats, ciblage, budget… Avant de se lancer, il faut s’intéresser de près au fonctionnement de LinkedIn ads et aux opportunités offertes par cette plateforme publicitaire.

Se familiariser avec la structure du compte

Dans un premier temps, il faut prendre connaissance de la structure du compte. L’objectif est de se familiariser avec le fonctionnement de cette régie publicitaire et les différents termes qui sont utilisés tout au long du processus.

Concrètement, les LinkedIn ads sont conçues de la même façon que le gestionnaire publicitaire de Facebook. La seule différence tient dans les mots utilisés. Elles s’articulent en trois niveaux :

  • Les groupes de campagnes, qui comprennent l’objectif de la campagne publicitaire ;
  • Les campagnes, qui incluent les placements, l’audience, la géolocalisation et la langue ;
  • Les publicités.

Maîtriser le ciblage d'audience

LinkedIn étant un réseau social professionnel, les critères de ciblage sont quelque peu différents de ceux que l’on peut trouver sur Twitter ou encore Instagram. Dans un premier temps, il est demandé de définir une zone géographique. Il s’agit du seul champ de ciblage obligatoire.

Il est possible d’indiquer une ville, une métropole, une région ou encore un pays. LinkedIn ads tiendra rigueur du lieu indiqué sur le profil de l’utilisateur, ou de son adresse IP. Au fur et à mesure des critères, l’outil publicitaire indique la taille de l’audience, le nombre d’impressions, une estimation du taux de clic (CTR) et une estimation du nombre de leads qui pourrait être généré.

On peut ensuite affiner son audience cible grâce à un large éventail d’éléments :

  • L’entreprise, dont le secteur d’activité de celle-ci, son nom, sa taille et son nombre d’abonnés sur LinkedIn ;
  • Les formations, comme le diplôme, le domaine d’études et les écoles/universités ;
  • L’expérience professionnelle, soit le poste au sein de l’entreprise, les compétences de l’internaute, ses années d’expérience, son niveau hiérarchique ;
  • Les données démographiques, c’est-à-dire le genre et l’âge des utilisateurs ciblés ;
  • Les centres d’intérêt, soit les sujets qui pourraient attirer son attention.

Dans le cas où l’on ne saurait pas par où commencer, il peut être judicieux d’utiliser un modèle d’audience. Il permet de cibler des groupes de personnes précis, comme les jeunes diplômés, les responsables marketing ou encore les dirigeants d’entreprise. Pour s’assurer de cibler les bons utilisateurs, il est préférable de demander conseils à une agence webmarketing.

À noter que LinkedIn permet aussi de faire du retargeting. Les données sont réutilisées pour cibler des personnes ayant déjà interagi avec sa société, par exemple via son site web, ses vidéos publiés sur la page Entreprise ou encore les publications. Cela peut aussi être réalisé grâce au chargement d’une liste d’entreprises ou d’adresses e-mail.

Définir des objectifs clairs et précis

Vient alors le moment de définir l’objectif de sa campagne. LinkedIn ads en propose plusieurs :

  • Notoriété de l’entreprise ;
  • Considération :
    - visites du site web ;
    - engagement ;
    - vues de vidéo.
  • Conversion :
    - génération de leads ;
    - conversions de site web ;
    - trouver des candidats.

Pour le choisir, il est important de se poser les bonnes questions concernant l’intérêt et le but de ses campagnes : Est-ce pour vendre un produit ? En lancer un nouveau ? Inciter mon audience à se rendre sur mon site ? Ou plutôt augmenter la notoriété de mon entreprise ? Ces quelques interrogations vous permettront de déterminer au mieux l’objectif de votre campagne LinkedIn ads.

S’intéresser aux différents formats proposés

LinkedIn ads propose six formats de publicité. Il doit être choisi en fonction de son objectif :

  • Single Image ad, des publicités avec une seule image qui apparaissent dans le fil d’actualité de l’utilisateur ;
  • Carousel image ad, des publicités contenant au moins deux images. Elles sont, elles aussi, publiées dans le fil d’actualité LinkedIn des internautes ;
  • Video ad, une publicité pour promouvoir une vidéo dans le fil d’actualité ;
  • Text ad, des publicités textuelles qui sont intégrées dans la colonne de droite de la plateforme, ou en haut de la page principale ;
  • Spotlight ad, pour promouvoir des offres en fonction des informations indiquées sur le profil des utilisateurs ;
  • Event ad, pour promouvoir un événement à venir.

Définir le budget

Il faut ensuite se pencher sur la question du budget. La première étape consiste à définir la somme que l’on souhaite investir dans l’élaboration de sa campagne publicitaire et la manière dont on souhaite la dépenser.

Tout comme TikTok, LinkedIn ads propose trois types de financement :

  • budget quotidien, soit le montant à dépenser par jour afin que la campagne soit diffusée de façon continue. Il n’est pas nécessaire de préciser une date de fin de diffusion. Afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles, l’algorithme de la plateforme peut augmenter le budget de 50 %. N’ayez crainte, il s’assure que le budget quotidien moyen sur l’ensemble de la campagne reste proche de la somme initialement prévue.
  • budget maximal, c’est-à-dire le montant total que l’annonceur souhaite dépenser sur l’ensemble de la campagne. Il faut définir une date de début et de fin. L’algorithme de LinkedIn Ads se charge de l’optimisation des performances en fonction de critères comme le trafic ou la concurrence ;
  • budget quotidien et maximal, pour mêler les deux méthodes de financement précédentes. Il est demandé d’indiquer le budget que l’on souhaite allouer sur toute la durée de sa campagne ainsi qu’un budget quotidien moyen. Cette option vise à aider les entreprises à garder la main autant sur le rythme de dépense que le budget final.

LinkedIn ads fonctionne sur un système d’enchères. Concrètement, il s’agit de définir le montant que l’on est prêt à payer pour une action spécifique, par exemple un clic. La plateforme sociale propose plusieurs méthodes de tarification à l’action :

  • Le coût par clic (CPC) ;
  • Le coût par mille impressions (CPM) ;
  • Le coût par vues de vidéo (CPV) ;
  • Le coût per send, ou coût par envoi, pour les messages sponsorisés (CPS).

Créer un message adapté

La cible étant différente que sur les autres réseaux sociaux, le message l’est nécessairement aussi. Il faut garder en tête que l’on s’adresse à des professionnels. Le message doit donc être adéquat, clair et impactant. Il est important de bien vérifier les fautes d’orthographe et la syntaxe avant son envoi. Il faut aussi respecter les règles publicitaires imposées par LinkedIn ads concernant l’exactitude de l’annonce et des coordonnées, le langage utilisé, les produits présentés et les contenus sensibles. Bien que cela paraisse évident, les contenus discriminatoires sont interdits. Il faut aussi prendre connaissance des produits qu’il n’est pas possible de promouvoir, comme l’alcool.

Les LinkedIn ads peuvent ainsi être un levier marketing considérable pour toucher une audience B2B. L’avantage, c’est qu’elles permettent de répondre à des objectifs très variés. Afin de tirer le meilleur parti de la régie publicitaire de LinkedIn, vous pouvez vous appuyer sur ces six conseils. Pour réaliser correctement votre campagne, il est toujours possible de faire appel à notre agence webmarketing.

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos pôles de compétence au sein de l’agence de Siècle Digital, n’hésitez pas à nous contacter à travers le formulaire de notre site.