Le 11 et 12 mai 2022 s'est tenu la quatorzième édition du salon Google I/O, une conférence annuelle organisée par Google afin de présenter ses nouveaux produits et ses dernières mises à jour. Après une riche édition 2021, l'édition 2022 commence fort avec la présentation d'un prototype de lunettes connectées innovantes.

Les Google Glass : le feuilleton technologique des années 2010

En 2011, Google faisait déjà sensation avec son projet Google Glass. L'objectif à l'époque était de proposer une paire de lunettes exploitant la réalité augmentée. À l’aide d'une caméra intégrée, d'un pavé tactile inclus sur l'une des deux branches des lunettes, d'un micro et dotée d'un accès à internet grâce à la technologie Wi-Fi, le but était de faire en sorte que l'utilisateur puisse avoir accès à l'ensemble des fonctionnalités de Google, devant soi.

Google Glass première version

Une paire de Google Glass Explorer Edition, en 2014. Photographie : Tedeytan / Flickr.

Malheureusement, trois années plus tard, Google se rend à l'évidence : le projet semble trop ambitieux pour l'époque et beaucoup trop cher. D'autres problématiques rentrent aussi en jeu : les applications ne sont pas adaptées pour une utilisation optimale de l'appareil et la vie privée des individus est également compromise puisque les porteurs de Google Glass avaient la possibilité de prendre des photos ou des vidéos de quiconque à leur insu.

En janvier 2015, la vente et la production de ces lunettes connectées sont suspendues indéfiniment. En 2017, l'espoir semble renaître lorsque la firme de Moutain View annonce qu'un nouveau modèle de Google Glass va être conçu à destination des entreprises, mais entérine toute éventualité, à cette époque, de proposer une version grand public.

De nouvelles Google Glass pour casser la barrière de la langue

Heureusement, l'idée de proposer des lunettes connectées pour le grand public n'a pas été abandonnée pour autant. Google a annoncé dans le cadre de la nouvelle édition de son keynote Google I/O, un prototype de lunettes connectées. Celles-ci ont été présentées dans le cadre d'une vidéo explicitant certaines de ses fonctionnalités.

On y voit deux personnes discutant, chacun dans leur langue. Si dans la vie de tous les jours, cette situation semble quasiment improbable pour des raisons de compréhension de son interlocuteur, ce n'est pas le cas ici. En effet, ces nouvelles Google Glass embarquent de nouvelles technologies (intelligence artificielle, algorithmes de machine learning) permettant d'écouter ce qu'une personne dit, afin de retranscrire ses dires et les traduire. Ainsi, une personne ne comprenant pas une langue peut obtenir une traduction quasi immédiate de ce qu'annonce son interlocuteur.

Fonctionnalité traduction sur les Google Glass.

Voici ce que peut voir une personne portant ces nouvelles Google Glass lorsqu'une personne parle avec elle dans une langue qu'elle ne maîtrise pas. Capture d'écran : Google / YouTube.

Avec la présentation de ces lunettes connectées, Google montre que la traduction instantanée et la fracture de la barrière de la langue sont des sujets qui lui tiennent à cœur. Les lunettes devraient être également dotées d'une caméra permettant à des personnes sourdes et malentendantes d'avoir une conversation avec des personnes ne maîtrisant pas la langue des signes. Pour ces dernières, l'appareil comprend le langage des signes et traduit les gestes en mots.

Plusieurs entreprises se sont penchées sur la question de la traduction instantanée ces dernières années : Zoom en rachetant Kites, une start-up allemande spécialisée dans ce domaine, ou encore Meta, dont l'un des modèles multilingues de traduction automatique a remporté un prestigieux prix.