Meta a annoncé, aujourd’hui 10 mai, l’arrivée d’une fonctionnalité permettant à ses utilisateurs de mettre en valeur leurs NFT : Digital Collectibles. D’abord disponible sur Instagram, sa sortie est prévue pour plus tard sur Facebook.

Et les NFT furent

Dans une vidéo, Adam Mosseri, responsable d’Instagram, a proclamé l’arrivée des jetons non fongibles via une nouvelle fonctionnalité, Digital Collectibles. Celle-ci permettra aux créateurs et collectionneurs de partager leurs NFT sur leur compte Instagram, au travers de posts, de stories ou par messages. Ce n’est pas une surprise puisque l’idée traînait dans les cartons depuis janvier et avait été confirmée en mars.

Pour le moment, seuls quelques utilisateurs sélectionnés par Meta, la maison mère, ont accès à cette nouvelle fonctionnalité. « Une des raisons pour lesquelles nous commençons petit est que nous voulons nous assurer que l’on peut apprendre de la communauté. Nous voulons être sûrs de savoir comment embrasser ces principes de confiance distribuée et de pouvoir distribué, en dépit du fait que nous sommes, oui, une plateforme centralisée », explique Adam Mosseri.

Au lancement de Digital Collectibles, seules les collections de NFT soutenues par les blockchains Ethereum et Polygon seront acceptées. Celles se trouvant sur Flow et Solana suivront. Quant aux portefeuilles compatibles, la fonctionnalité acceptera Rainbow, MetaMask et Trust Wallet, ainsi que Coinbase, Dapper et Phantom dans un avenir proche.

Préparer le métavers

Meta a bien compris que ses réseaux sociaux devaient adopter les technologies du Web3 si elle veut démocratiser son approche du métavers. Mark Zuckerberg, son fondateur, a révélé que des fonctionnalités similaires allaient prochainement être implémentées sur Facebook et possiblement sur de futures applications du groupe.

Interface de Digital Collectibles.

L'interface de Digital Collectibles permettra de savoir qui a créé le NFT et qui le possède. Image : Meta.

« En construisant un support pour les NFT, nous visons à améliorer l'accessibilité, réduire les obstacles à l’entrée dans cet univers et contribuer à rendre l’espace NFT plus ouvert à toutes les communautés », précise le communiqué. Pour ce faire, Meta travaille sur un projet permettant d’utiliser les jetons non fongibles avec des dispositifs de réalité augmentée. Ces derniers seront utilisables dans les stories d’Instagram grâce à Spark AR, la plateforme logicielle de réalité augmentée maison.

Pour autant, Instagram n’est pas le premier à introduire cette technologie sur son réseau social. Depuis janvier, Twitter donne la possibilité aux utilisateurs de son service freemium Twitter Blue d’utiliser un de leurs NFT comme photo de profil.