Lorsqu’une entreprise décide de mettre en place une infrastructure technologique, il est nécessaire de se poser un certain nombre de questions, et en particulier la question de la scalabilité de cette infrastructure, c’est-à-dire sa capacité à évoluer. Les installations traditionnelles, qui ne sont pas capables d’évoluer, entraînent souvent des ralentissements, une réorganisation parfois coûteuse et la possibilité pour les concurrents de prendre de l’avance.

TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT LE GUIDE
Pour éviter ce type de conséquences, les dirigeants d’entreprise doivent s’intéresser en amont à la croissance de leur infrastructure technologique. Dans un guide, Kaliop, le spécialiste de la transformation digitale et de l'innovation et Contentful, solution de gestion de contenu (CMS), dévoilent les sept dimensions de la scalabilité à prendre en compte au moment de choisir sa plateforme de contenu ou tout autre élément clé de son infrastructure technologique.

La scalabilité pour faire face à l’augmentation des volumes

L’un des paramètres qu’il est indispensable de prendre en compte lorsqu’on définit son infrastructure digitale, c’est la scalabilité de charge, ou la capacité de gérer un volume important de données. En effet, selon son secteur d’activité, une entreprise peut être amenée à enregistrer une activité plus importante à certaines périodes de l’année : vacances, événement sportif, etc. Dans ces cas de pics d’utilisation, il est donc crucial d’avoir des outils digitaux qui “tiennent la charge” et éviter ainsi tout ralentissement ou panne de ses applications et sites web.

Cette dimension de la scalabilité n’impact pas que les utilisateurs finaux, mais également l’utilisation quotidienne qui en est faite par les collaborateurs. Les entreprises, particulièrement celles en pleine croissance, ajoutent un nombre important de données, de contenus et de projets à leurs systèmes. Toutefois, des problèmes de scalabilité peuvent rapidement apparaître, comme des ralentissements ou des rapports qui expirent. Cela peut devenir un réel handicap dans la croissance d’une société.

Comme l’expliquent Kaliop et Contentful dans ce guide, il faut donc s’assurer que les plateformes choisies permettent de traiter un nombre important de clients, d’appels, de paiements, de trafic ou encore d’images.

TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT LE GUIDE

La scalabilité, un enjeu multifactoriel

Outre l’augmentation du volume de données, il y a d’autres dimensions d’évolution qu’une architecture doit pouvoir anticiper :

  • la scalabilité horizontale, lorsqu’une plateforme CMS voit son nombre de contenus, de produits et de canaux augmenter ;
  • la dimension internationale, avec une gestion des langues, des administrateurs et des contenus plus complexe ;
  • la robustesse, pour assurer une infrastructure fiable et sûre : rien de pire pour un produit qui a le vent en poupe qu’une faille de sécurité ou une panne majeure.

Dans ce guide, découvrez les sept dimensions de la scalabilité dont il faut tenir compte lorsqu’on est une entreprise en croissance. Les entreprises qui veulent se développer plus rapidement ont besoin de plus qu’une scalabilité de base. Ils ont besoin d’une scalabilité qui tien compte d’une complexité et d’une sophistication plus grandes, de l’intégration de nouvelles technologies, des exigences accrues en matière de sécurité et de législation, de la mondialisation et de l’accélération de la mise sur le marché.

Ce guide permet d’avoir les bonnes clés en main pour choisir son infrastructure technologique, que ce soit pour se développer ou accélérer sa transformation digitale. N’oubliez pas de télécharger le livre blanc pour connaître les solutions adaptées et les recommandations des experts de Kaliop et Contentful.

TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT LE GUIDE