Starbucks a annoncé au début du mois son ambition d’investir le web 3.0 avec une collection de NFT et la création d’un « tiers lieu ». L’entreprise est également à la recherche d’un nouveau directeur général capable de comprendre les nouvelles technologies qui entourent ce domaine.

Starbucks veut se lancer dans le web 3.0

Starbucks convoite, depuis quelque temps déjà, le web 3.0. L’entreprise avait annoncé, lors de sa conférence aux investisseurs à la fin du dernier trimestre, avoir de grandes aspirations pour sa propre vision du métavers : le « tiers lieu ». Brady Brewer, vice-président exécutif et directeur marketing, décrit ce lieu comme « un endroit entre la maison et le travail ».

L’objectif de la société basée à Seattle est de se rapprocher d’un public plus jeune. « Notre base de clients est de plus en plus jeune, ce sont des enfants du numérique et ils attendent de Starbucks d’être aussi pertinent en dehors de nos magasins que nous le sommes à l’intérieur », explique Howard Schultz, directeur général intérimaire.

Le lancement de la collection de NFT de Starbucks est prévu dans l’année et se basera sur le concept du coffee art et de la narration en s’inspirant des 50 ans d’histoire de l’entreprise.

Voir plus loin que la spéculation

Starbucks ne veut pas que la possession d’un jeton non fongible soit seulement motivée par un but spéculatif. « Nous sommes fascinés par la façon dont les NFT permettent aux personnes de posséder un actif numérique programmable et personnalisable, qui sert également de cartes d’accès », explique l’entreprise dans son communiqué.

Les possesseurs d’un NFT Starbucks pourront alors accéder à des avantages et des expériences exclusives grâce à un titre « d’appartenance à la communauté ». Pour le moment, aucun exemple n’a été divulgué.

Si, actuellement, la principale utilisation des jetons non fongibles est la spéculation, certaines entreprises cherchent à donner de réelles utilités à leurs collections.

En mai 2021, l’agence digitale Emikna a annoncé un partenariat avec Arianee, spécialiste dans la création de passeports numériques pour les marques de mode et de luxe grâce aux NFT. Leur protocole permet de garantir l’authenticité d’un produit et de suivre son historique de réparations, de retouches grâce à l’aide de son jeton non fongible. De quoi donner plus de valeur à cette technologie souvent décriée.