C’est désormais officiel, l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) a finalement reconnu Binance comme prestataire de services sur actifs numériques (PSAN). Ce statut lui permet de solliciter les français en toute légalité.

Opération séduction réussie pour Binance

Le PDG de Binance, Changpeng Zhao, aussi connu sous l’acronyme CZ, s’est très vite félicité de cette nouvelle sur Twitter en relayant une capture d’écran de son numéro d’enregistrement. Sur BFMTV, David Princay, directeur général de Binance France s’est également réjoui de cette reconnaissance PSAN. « C’est le résultat d’un gros travail effectué entre nos équipes et l’AMF. Il y a une opportunité à ce que l’Europe devienne un leader de la blockchain. (…) L’enregistrement nous renforce dans le fait de faire de la France un endroit particulier. L’enregistrement PSAN rassure les utilisateurs, leur permet de rentrer dans un environnement et un cadre sécurisé en Europe et dans le monde entier, » a-t-il déclaré.

Il faut dire que la plateforme, pourtant leader du trading de cryptomonnaies, a dû s’armer de patience. Elle a déposé une demande officielle en décembre 2020, pour obtenir son précieux sésame 18 mois plus tard. Elle est désormais le 37ème prestataire de services sur actifs numériques reconnu en France, aux côtés de Coinhouse (reconnu en mars 2020) ou encore Bitpanda (décembre 2020).

Par ailleurs, la France devient la première grande nation européenne à reconnaître Binance. « C’est important que la France soit le premier pays en Europe où nous sommes régulés, » ajoute David Princay. De plus, le PDG de la plateforme avait rencontré en fin d’année Cédric O, alors secrétaire d’État à la Transition numérique. Il avait dévoilé un projet de construction d’un centre de recherche et développement à Paris, de même qu’un incubateur. Montant de l’investissement : 100 millions d’euros. L’opération séduction semble avoir porté ses fruits.

À présent, Binance va pouvoir se concentrer sur des opérations marketing, et de démarchage, même si l’objectif principal est d’éduquer, « il faut que les gens sachent ce qu’ils font ».