Le constructeur Volkswagen et la société pétrolière BP ont conclu un partenariat pour développer un réseau de bornes de recharges électriques. Un rapprochement de raison, pour une transition à l’électrique plus douce et plus rapide.

Dans diverses stations essence de BP, le constructeur installera ses propres bornes, les Flexpole. Le Royaume-Uni et l’Allemagne bénéficieront des premières installations. Les deux partenaires visent le chiffre de 4 000 stations d’ici deux ans, ce qui permettra à BP de porter son offre à 8 000 points.

Une borne de recharge Flexpole de Volkswagen.

Une borne de recharge Flexpole de Volkswagen. Illustration : Volkswagen.

Les Flexpole sont des bornes conçues par Volkswagen permettant de charger rapidement un véhicule grâce à une capacité de 150 kW. Toutes les 10 minutes, elles ajoutent une autonomie d’environ 150 km. Utilisant des batteries, elles peuvent fonctionner dans des lieux à faible alimentation électrique. « Nous menons l'expansion de l'infrastructure de recharge en Europe à grande vitesse. En collaboration avec bp, nous allons mettre en service des milliers de stations de recharge rapide dans un délai très court. L'expansion rapide du réseau de recharge est cruciale aujourd'hui » explique Thomas Schmall PDG de Volkswagen Group Components.

Alors que le Royaume-Uni a promis 300 000 stations de recharge électrique d’ici 2030, ce projet impliquant un acteur local, BP, est de bon augure. Le pays comptait notamment lancer 6 000 points de recharge rapide le long des axes autoroutiers. Il est aussi question d'une règle pour l'urbanisme imposant à tout nouveau bâtiment (centre commercial, logement, immeuble de bureaux) d'intégrer des stations de recharge. À voir si les stations de BP l’aideront à développer ce réseau. En Allemagne, où l'attachement au thermique est encore fort, la transition sera certainement plus longue.