La crise sanitaire a grandement fait bouger les lignes de la consommation, notamment en ce qui concerne l’achat d’appareils. D’après une étude réalisée par l’IFOP, 60 % des Français ont acheté ou avaient l’intention d’acheter un smartphone reconditionné en 2020. En 2019, ils étaient 53 %.

Le marché se développe rapidement et élargit sa cible. Le reconditionneur CertiDeal.com a par exemple étendu son offre au B2B. Progressivement, l’achat d’appareils reconditionnés devient un réflexe pour les particuliers comme pour les professionnels.

Dans la même catégorie

Un marché en plein boom accéléré par la pandémie

Depuis plusieurs années, le marché du reconditionné est en plein essor. C’est particulièrement le cas depuis le début de la pandémie, qui a fortement impacté le pouvoir d’achat des consommateurs. Selon une étude réalisée en décembre 2021 par Crédit Agricole, 64 % des Français sont davantage à la recherche de moyens de faire des économies suite à la crise sanitaire.

Pour cela, ils se tournent vers les achats d’occasion. 67 % des sondés déclarent qu’ils seraient intéressés pour les produits d’occasion pour économiser de l’argent, et 48 % pour acheter des produits qu’ils ne pourraient pas se procurer neuf en raison de leur prix. Si le prix varie en fonction de l’état, de la marque et du modèle, les appareils technologiques reconditionnés peuvent en effet s’avérer jusqu’à 75 % moins chers que les neufs.

Une conséquence en entraînant une autre, la crise a sensiblement impacté la production de composants électroniques, notamment de puces. Avec une demande d’appareils technologiques en hausse durant les confinements et une production en baisse à cause de la pandémie, difficile pour les grandes entreprises de suivre le rythme. Pour les consommateurs, les consoles de jeux, smartphones et ordinateurs reconditionnés sont apparus comme une alternative idéale. En effet, les reconditionneurs ont, eux, à portée de main une quantité importante de pièces détachées. Elles sont prélevées sur des appareils inutilisables, mais dont certaines pièces sont encore fonctionnelles.

L’aspect écologique, un avantage considérable

Dans le cas d’un smartphone neuf, la phase de fabrication est la source d’impact la plus conséquente pour l’environnement. L’agence française de la maîtrise de l’énergie (ADEME) indique que la production d’un téléphone nécessite une cinquantaine de matériaux différents et l'extraction de plus de 200 kilos de matières. Conscients de ce processus, nombreux sont les consommateurs qui se tournent vers l’économie circulaire. Aujourd’hui, un Français sur deux serait intéressé par le reconditionné pour être plus respectueux de l’environnement (étude Crédit Agricole).

Les smartphones ou ordinateurs reconditionnés n’ont pas la cote qu’auprès des particuliers. À leur tour, les entreprises succombent, elles aussi, à l’achat de ce type d’appareils. À l’heure de changer leur parc informatique, elles se tournent davantage vers les reconditionneurs pour des questions budgétaires. Toutefois, l’aspect écologique demeure un véritable argument et un levier important pour leur politique de responsabilité sociétale et environnementale (RSE).

Pour les particuliers comme les professionnels, les produits reconditionnés remplissent toutes les cases : prix, qualité et respect de l’environnement. Ils apparaissent comme une alternative fiable aux smartphones, tablettes et ordinateurs neufs. Aujourd’hui, le marché mondial du reconditionné est estimé à 50 milliards de dollars, dont 22 milliards de dollars pour les téléphones.