À l’occasion du TrailblazerDX 2022, Salesforce et Slack ont dévoilé une série d’annonces convergeant toutes vers la création d’applications pour le service de messagerie. Alors que les deux entreprises avaient déjà lancé plusieurs intégrations l’été dernier, il s’agit désormais de rapprocher leurs deux noyaux techniques.

Salesforce Platform for Slack au cœur du projet

Comme point principal de ce rapprochement, un outil baptisé Salesforce Platform for Slack. Il doit permettre aux 11 millions de développeurs Salesforce de créer des applications natives dans Slack en utilisant un langage qu’ils connaissent déjà : Apex.

C’est ainsi que Slack a créé un SDK spécifiquement pour Apex, de la même manière qu’il en existait déjà pour Java, Node.js, Python… Les développeurs pourront alors créer des applications pour Slack bien plus rapidement « et cela les aidera considérablement, parce qu'il y a des modules qui leur permettront de créer des services, comme un flux de travail commun dans Salesforce, comme la mise à jour d'un dossier de compte, il n’y aura pas besoin d'apprendre les modules de Slack pour construire une interface utilisateur, » nous explique Bear Douglas, directrice des relations développeur chez Slack.

Exemple de création d'une application pour Slack en utilisant Apex

Exemple de création d'une application pour Slack en utilisant Apex. Illustration : Slack.

Une autre composante de cette plateforme, c’est la capacité d’ajouter dans les flux de processus de Salesforce des actions qui se dérouleront sur Slack. « Les organisations peuvent ainsi transformer des tâches fastidieuses, comme la création de canaux Slack pour collaborer, l'envoi de mises à jour de l'état des comptes à des collègues ou l'archivage de canaux de conversation, en flux de travail entièrement automatisés, » poursuit Bear Douglas.

Enfin, Salesforce annonce la mise à jour des trois applications présentées l’année dernière, grâce à cette fameuse plateforme. Sales cloud for Slack, Service Cloud for Slack, et Marketing Cloud for Slack sont désormais disponibles en beta. « Nous avons passé beaucoup de temps à élaborer ces types de flux de travail et d'expérience qui, selon nous, changeront de manière significative la façon dont les gens peuvent travailler ensemble dans chacun de ces contextes, » ajoute-t-elle.

Moins d’un an après avoir finalisé l’acquisition de Slack, Salesforce laisse entendre sa stratégie : faire de la messagerie un outil complémentaire à ses produits. En créant ou en faisant émerger des applications natives, ses clients pourront vivre une autre expérience de Salesforce, se détachant du cliché du commercial dépendant de son ordinateur portable.