Netflix a dévoilé le 19 avril ses résultats du premier trimestre 2022. L’entreprise a accusé une perte de 200 000 abonnés et une baisse de sa valeur en bourse de 25%. Face à ces signaux, le moral de ses employés est en berne.

Netflix perd la confiance de ses employés

Le géant du streaming a longtemps été considéré comme le meilleur employeur des États-Unis. Classée parmi les marques les plus appréciées auprès des consommateurs, elle est aussi réputée pour offrir un salaire confortable.

Cependant, les derniers résultats trimestriels publiés ont donné un coup au moral des employés. La première perte d’abonnés en 10 ans a impacté la confiance des employés sur la vision à long terme de l’entreprise. Il n’y a jamais eu autant de personnes désirant quitter Netflix qu’en ce moment, ont rapporté des employés actuels ainsi que d’anciens employés à Bloomberg la semaine dernière.

Repenser ses effectifs

Fini le sentiment d’invincibilité, Netflix ressemble de plus en plus à ses concurrents à l’image de Disney+, d’Amazon Prime ou encore de HBO Max. Désormais, elle se concentre sur les coûts de management de ses équipes.

Entre fin 2013 et fin 2021, l’entreprise californienne fondée en 1997 par Reed Hastings et Marc Randolph est passée de 2 000 à 11 000 employés. À ses débuts, elle cherchait à engager des talents en leur proposant une paye deux voire trois fois supérieure à ce qu’ils pouvaient prétendre sur le marché.

La restructuration a d’ores et déjà commencé dans son service d'ingénierie. L’organigramme horizontal du géant du streaming, avec simplement des équipes et les directeurs au-dessus, va laisser place à l’apparition de niveaux junior, sénior… L’objectif est de réduire les coûts en ajustant les salaires en fonction du niveau.

Les employés de Netflix demandent compensation

Dans une optique novatrice, Netflix offre la possibilité à son personnel de transformer une part de leur salaire en stock-options. Le PDG, Reed Hastings, a transformé 98% de ses 34,65 millions de dollars gagnés l’année dernière en stock-options.

Après la chute du cours de l’action de l’entreprise de 35%, leurs stock-options ont perdu toute leur valeur en tombant en dessous du prix d’exercice. Des personnes ont perdu des dizaines voire des centaines de milliers de dollars. Dès lors, les employés de Netflix ont demandé à la direction de nouvelles attributions d’actions afin de compenser les pertes subies la semaine dernière.

Pour se relever, Netflix compte sur l’augmentation de ses tarifs et revient sur un de ses principes fondateurs en réfléchissant à la mise en place de publicité sur sa plateforme. Elle entend également recruter à un rythme plus mesuré et faire attention aux moindres dépenses.