Tesla connaît une croissance fulgurante pour ce début d’année 2022. Au premier trimestre, le chiffre d'affaires de la société d’Elon Musk a atteint 18,76 milliards de dollars. Une augmentation de 81% par rapport à la même période l’année dernière. 2021 a servi de moment d'accalmie pour permettre à l’entreprise de se relever de la crise sanitaire. La pénurie de semi-conducteurs qui persiste vient toutefois entacher les résultats.

310 000 voitures Tesla ont été livrées début 2022

C’est la branche automobile de Tesla qui brille le plus dans son dernier rapport financier (pdf) publié le 20 avril. La société américaine avait pourtant été contrainte de faire rappeler un demi-million de véhicules début 2022 pour des failles de sécurité. Au premier trimestre, la vente de voitures a généré 16,81 milliards de dollars de revenus. Une augmentation de 87% par rapport aux résultats de 2021.

La marge brute sur la vente de voitures a atteint 32,9% des revenus pour un bénéfice brut de 5,54 milliards de dollars. Au total ce sont 310 000 véhicules qui ont été livrés, dont 95% de Tesla Model 3 et Y. Elon Musk estime que son entreprise pourrait produire 60% de véhicules en plus par rapport à 2021.

Si le milliardaire est aussi optimiste c’est parce que Tesla vient de célébrer l’ouverture de deux nouvelles Gigafactory. Une en Allemagne, à Berlin, et l’autre à Austin dans le Texas. Elles devraient chacune être capable de produire 500 000 véhicules par an. Ces usines permettront aussi de réduire les coûts de production, car elles se situent plus près de leur marché respectif.

Malheureusement ces excellents résultats sont parfois permis par une mauvaise considération du bien-être des employés. Pour lutter contre le Covid-19, les salariés de la Gigafactory de Shanghai sont actuellement contraints de dormir sur place. Une situation humainement dommageable qui permet cependant à Tesla de rattraper le retard accumulé lors du dernier confinement.

L’industrie est toujours impactée par la pénurie de semi-conducteurs causée par l’inflation. La guerre en Ukraine n’aide pas à améliorer la situation. Le pays d’Europe de l’Est est l’un des principaux fournisseurs de néon, gaz nécessaire à la fabrication de la puce tant convoitée.

Image : Tesla

Une offre diversifiée malgré des résultats en demi-teinte

Pour les autres secteurs d’activité de Tesla, les résultats financiers ne sont pas aussi impressionnants. La branche en charge de l'énergie solaire a déployé 48% de panneaux solaires en moins par rapport à l’année précédente. Ainsi la production d’énergie par les Solar Roof de Tesla est passée de 92 MW (MégaWatts) à 48 MW. Cette baisse s’explique par une pénurie de composants de panneaux solaires qui cause des retards de livraison.

Les stations de batteries Tesla ont quant à elles stocké 90% d'énergie en plus par rapport à 2021. Elles ont permis de fournir 846 MWh début 2022 grâce au déploiement des Powerwall dans les foyers. Avec l’augmentation de la demande en énergie, les usines dédiées à la production de Megapack, batterie à lithium-ion de grande envergure, vont permettre d’améliorer leur production.

Tesla est encore en dessous du seuil de rentabilité pour l’ensemble de son offre de services. Au premier trimestre 2022 la marge brute est à -0,6% dans ce secteur, mais elle continue de grimper et devrait prochainement devenir rentable. Parmi ces services, l’offre d’assurance du constructeur automobile a récemment été lancée dans les États américains du Colorado, de l’Oregon et la Virginie.

Les véhicules entièrement autonomes de Tesla se font toujours attendre malgré les nombreuses promesses de Elon Musk, qui cette fois-ci mise sur une arrivée courant 2022. Annoncé en grande pompe l’année dernière, le TeslaBot reste quant à lui encore très mystérieux. Pourtant la production du robot humanoïde devrait commencer cette année. Le milliardaire estime que dans le futur, le marché des robots sera plus fort que celui des voitures.