C'est un nouveau record historique pour la French Tech. Alors que l'année 2021 était déjà exceptionnelle, 2022 démarre sur les chapeaux de roue. Malgré un contexte de crise géopolitique, la France devance l'Allemagne : les startups de la French Tech ont levé 5 milliards d'euros au cours des trois premiers mois de l'année.

La French Tech bat tous les records en ce début d'année

Selon le Baromètre des levées de fonds In Extenso, la French Tech n'a jamais été aussi vigoureuse qu'en ce premier trimestre 2022. On constate que les montants levés en France ont bondi de 259% par rapport au premier trimestre de l'année 2021, pour atteindre les 5 milliards d'euros. Avec 236 levées de fonds, la French Tech progresse de 21% en volume. Fait remarquable : l'augmentation du ticket moyen. Il atteint désormais 21,3 millions d'euros, ce qui représente une augmentation de 173% par rapport au premier trimestre 2021. Parallèlement, le ticket médian est aussi en progression (+60%). Il s'élève désormais à 4 millions d'euros.

Un bilan très positif, dû en grande partie à quelques levées de fonds colossales. En ce début d'année, le club très fermé des licornes s'est élargi. En France, il y a désormais 26 startups valorisées à plus d'un milliard d'euros, contre seulement 2 en 2017. Au cours des dernières semaines, Qonto, Payfit et Ankorstore ont rejoint le club des licornes grâce à des levées de fonds exceptionnelles : 486 millions d'euros pour Qonto, 254 millions d'euros pour Payfit et 250 millions d'euros pour Ankorstore. Plus récemment, Doctolib a également réalisé une levée de fonds record (500 millions d'euros), qui lui a permis de devenir la startup la mieux valorisée de la French Tech à 5,8 milliards d'euros, devant Back Market.

La région Île-de-France toujours loin devant

Pour Nicolas Landrin, Executive Director au Center for Entrepreneurship & Innovation à l'ESSEC Business School, « la tendance constatée depuis plusieurs trimestres se poursuit pour la French Tech. La situation géopolitique, aux conséquences économiques et financières incertaines, ne semble pas avoir eu d'incidence visible au premier trimestre. En Europe et plus encore en France, le nombre d'opérations continue de croître et les montants levés sont toujours en hausse. Si cette tendance se poursuit, l'année 2022 sera à nouveau une année record pour le venture français ».

Le baromètre s'intéresse aussi aux disparités géographiques au sein du territoire français. Chaque année, la région Île-de-France se positionne toujours sur la première marche du podium des régions les plus dynamiques, assez loin devant les autres régions. L'écosystème French Tech y est très puissant. En deuxième position, on retrouve les Hauts de France. Viennent ensuite les Pays de la Loire qui gagnent 2 places par rapport à la précédente édition du baromètre. La Nouvelle Aquitaine se place en quatrième position et la région Auvergne-Rhône-Alpes descend à la 5ème place. On constate que les régions Occitanie et PACA ont disparu du top 5.

Les disparités des levées de fonds en France. Image : Baromètre In Extenso.