Spotify a annoncé le 12 avril ajouter sa plateforme audio en direct au sein même de son application de streaming musical. L’entreprise suédoise en a également profité pour discrètement mettre fin au fonds de créateur prévu pour le service.

Une plateforme audio live pour concurrencer Club House

Greenroom, désormais rebaptisé Spotify Live, a été lancé le 16 juin dernier dans 135 pays différents sur iOS et Android. L’application est une version améliorée de Locker Room, un service équivalent spécialisé dans le sport, développé par Betty Labs. L’éditeur de l’application avait été racheté en mars 2021 par le géant du streaming suédois afin de concurrencer Club House.

Disponible au sein de l’application phare du groupe suédois et sur une application à part entière, le service permettait aux utilisateurs de créer ou de rejoindre des espaces de discussion en fonction de leurs centres d’intérêt, de prendre part aux conversations ou de simplement les écouter.

La fin du fonds de créateurs annoncée dans un mail

L’annonce de Greenroom s’est faite de pair avec celle de la mise en œuvre d’un fonds de créateurs. L’objectif de celui-ci était de rémunérer les créateurs de contenu audio aux États-Unis et de les aider à tirer un revenu de leur travail sur la plateforme. Grâce à lui, Spotify espère attirer sur sa plateforme un plus grand nombre d’auditeurs et de créateurs. C’est au travers d’un simple formulaire d’inscription que les utilisateurs pouvaient prétendre à cette rémunération.

Spotify a proclamé l’arrêt du programme par un mail envoyé aux personnes ayant rempli le formulaire d’inscription. « Le programme de fonds de créateur évolue en même temps que nos stratégies audio en direct et il s’orientera vers de nouvelles initiatives pour les créateurs de contenus. Nous avons hâte de pouvoir vous en dire plus à l’avenir », explique l’entreprise à TechCrunch.

Lors de la sortie du service, la foire aux questions indiquait le début des premiers versements pour l’été 2021. En mars 2022, cette dernière annonçait que le fonds de créateur débuterait « en 2022 ». Rien ne dit que le fonds ait un jour reversé de l’argent à un créateur.

Un poil trop tard pour Spotify

Spotify a manqué le coche des plateformes audio en direct. Si le service n’a pas rencontré le succès escompté, c’est parce qu’il a été lancé sur le marché après la pandémie et les périodes de confinement, lorsque l’engouement autour des espaces de conversations audio comme Club House a commencé à s’essouffler.

Greenroom n’a pas su intéresser autant de monde que prévu. D’après les données de Sensor Tower, l'application iOS a été téléchargée 275 000 fois au total, après le rachat de Betty Labs. Avec l’ajout de Locker Room, l’application atteint timidement les 295 000 téléchargements dans le monde. Du côté d’Android, l’app a connu un succès plus important, mais le nombre d’utilisateurs actifs reste flou.

Néanmoins, la fonctionnalité est toujours présente sur l’application Spotify Live et au sein de sa grande sœur Spotify. Elle a été simplifiée et propose une liste de programmes et d’émissions avec des célébrités telles que Dev Lemons, Swedish House Mafia ou encore Hasan Minhaj. À voir si rendre le service plus simple d'accès sera suffisant pour attirer une seconde vague d’utilisateurs.